Divisional Playoffs - Indianapolis Colts v Denver Broncos

Crédit : AFP

En route vers le Super Bowl

L'échec de Manning, la chance en or de Luck

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Andrew Luck, qui a remplacé Peyton Manning au poste de quart-arrière à Indianapolis en 2012, a dominé son prédécesseur pendant la majorité du match éliminatoire de deuxième tour, et les Colts l’ont emporté 24-13 aux dépens des Broncos de Denver, dimanche.
 
Grâce à deux passes de touché et 265 verges de gains aériens de Luck, les Colts ont obtenu leur billet pour la finale de l’Association américaine, une première depuis l’ère Manning.
 
À voir : Sommaire 
 
Dimanche prochain, la formation de l’Indiana croisera le fer avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, menés par Tom Brady.
 
Face aux Broncos, Luck a complété 27 de ses 43 relais, mais a été intercepté deux fois. Il a rejoint Dwayne Allen dans la zone payante à l’aide d’une courte passe de trois verges au deuxième quart, brisant ainsi une égalité de 7-7. Lors de l’engagement suivant, le pivot de 25 ans a repéré Hakeem Nicks dans le territoire ennemi, sur un jeu de 15 verges.
 
«Gagner a toujours bon goût, a lancé Luck à Reuters. Je ne sais pas si nous étions les favoris ou les négligés. Nous nous sommes présentés pour gagner, les gars se sont préparés pour la victoire et au bout du compte, c’est tout ce qui importe.»
 
Le demi offensif Dan Herron a ajouté son grain de sel en franchissant la ligne des buts après une course de six verges. Il a profité d’un revirement provoqué par Manning, qui a échappé le ballon, pour ramener les pendules à l’heure dès les premières minutes du deuxième quart. Herron a fini le duel avec 63 verges en 23 portées et 32 verges en huit attrapés.
 
«Leur défensive a très bien joué et nous a forcé à commettre des erreurs d’exécution, a analysé Manning. Mais je pense qu’on a eu nos chances. Je crois que j’aurais pu faire plus.»
 
Le botteur Adam Vinatieri a complété le pointage avec un placement à la dernière reprise.
 
Manning discret
 
Dans le clan de Denver, Manning a amassé 211 verges après avoir réussi 26 de ses 46 lancers.
 
Le vétéran de 38 ans a ouvert la marque en décochant une petite passe à Demaryius Thomas. Ce dernier a inscrit le seul majeur des siens.
 
«Présentement, je suis déçu du résultat du match d’aujourd’hui [dimanche], a affirmé Manning, ne voulant pas se prononcer sur son avenir. J’ai besoin de digérer cette défaite.»
 
Connor Barth a quant à lui envoyé le ballon entre les deux poteaux à deux occasions.