Championnat mondial junior 2015

Le «tic-tac-tao» de Benoît Groulx

Publié | Mis à jour

Les joueurs étaient unanimes, après le match: sans Benoît Groulx, ils n’auraient pas gagné la médaille d’or.

«Son message était très simple et clair. Il nous a aidés et appuyés tout au long du tournoi. Sans lui, on ne serait pas ici, c’est sûr», a lancé sans hésiter Zachary Fucale après le match, un message que tous les joueurs ont répété.

«J’accepte ces éloges avec fierté, mais on a eu un personnel d’entraîneurs extraordinaire. Dave Lowry et Scott Walker ont été incroyables pour moi», a répondu Groulx.

«Tic-tac-tao»

Quel a donc été le message de Groulx lors du temps d’arrêt qu’il a demandé en deuxième période, après que les Russes eurent inscrits trois buts consécutifs pour porter le score à 5 à 4?

«Tic-tac-tao», lance sans hésiter Curtis ­Lazar.

Lors du camp d’entraînement, Benoît Groulx avait utilisé cette expression.

«Je leur avais dit, vous devez y aller tic-tac-tao! Et ils se sont tous mis à rire. Ils se sont finalement mis à utiliser cette expression et à force de se rencontrer, ils ont décidé que le mot pour se regrouper sur le banc devait être: "tao"».

Voyant la tension sur le banc, après que les Russes eurent réussi à revenir de l’arrière et faire 5 à 4, Groulx a simplement lancé: «Tic-tac-tao!»

«J’ai pensé que c’était bien pour détendre l’atmosphère. C’est vraiment un groupe de joueurs spécial.»

Chose certaine, ç’a fonctionné pour Lazar.

«J’ai simplement regardé sur le banc et j’ai vu Connor McDavid rire. J’ai tout de suite su que les choses allaient bien aller. On s’est regroupés et on a fait le travail.»

Aucun doute sur Fucale

Groulx n’a jamais pensé retirer son gardien, même si l’équipe venait d’accorder trois buts consécutifs.

«J’ai pensé que c’était la game à Zach», a-t-il lancé sans hésiter.

Quant au gardien du Canada, il était sur un nuage.

«Ce ne fut pas un match parfait, on a fait des erreurs et moi aussi. Je me considère très chanceux d’avoir pu vivre cette expérience.»