Championnat mondial junior 2015

Hockey Canada garde confiance en Montréal

Agence QMI / François-David Rouleau

Publié | Mis à jour

Tom Renney a tenu à atténuer les propos du président de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), René Fasel, concernant la possibilité que le Championnat du monde junior n’ait pas lieu à Montréal en 2017.

«Nous sommes très engagés envers Montréal pour le tournoi de 2017», a assuré le président de Hockey Canada, lundi après-midi, en marge de la grande finale du tournoi opposant le Canada à la Russie.

«Je ne suis pas surpris des commentaires de Fasel. Nous avons de très hauts standards», a-t-il poursuivi en n’exprimant aucune rancune envers la sortie incendiaire du président de l’IIHF. Celui-ci n’avait pas manqué d’écorcher la mise en marché de Montréal.

Dimanche après-midi, Fasel avait déclaré être déçu des assistances au Centre Bell lors de la ronde préliminaire. Il avait également lancé l’idée de déménager la portion montréalaise du tournoi dans le nouvel amphithéâtre de Québec dans deux ans.

Voilà pourquoi Renney a réitéré sa confiance envers la métropole. «Nous croyons que Montréal est un marché de hockey fort dans le monde, point. Il n’y a pas de raison de suggérer une autre ville », s’est-il exclamé.

Avec une moyenne de 9720 spectateurs pour les 12 rencontres, quatre duels ont attiré plus de 10 000 amateurs au Centre Bell, soit ceux mettant en vedette l’équipe canadienne.

Prix des billets

Au cours des prochains mois, Hockey Canada se penchera sur les résultats de l’édition 2015 du Championnat du monde. Il sera évidemment question du prix des billets dans les deux marchés, ce qui représente l’une des principales raisons expliquant les foules décevantes à Montréal.

«Il faudra évaluer tout ça, a indiqué celui qui a pris la présidence de Hockey Canada en juillet. Il faut savoir ce qui n’a pas fonctionné et aussi ce qui a fonctionné. Nous devons porter attention à ce qui est arrivé pour regarder vers le futur.»

Au terme de l’évènement, Hockey Canada pourrait engranger des profits de près de 20 millions $, ce qui est bien sûr un chiffre projeté pour l’instant.

Le président n’a pas voulu s’étendre sur le sujet puisqu’il n’avait pas les chiffres officiels sous les yeux. «C’est un évènement en santé et l’argent sert au développement du hockey au Canada», s’est-il limité à répondre.

Sachant que l’équipe canadienne ne disputera pas la portion préliminaire du tournoi à Montréal en 2017, Hockey Canada tablera à concocter une brochette de prix plus affriolante aux amateurs.

Comme l’a indiqué Fasel dimanche, ce Championnat du monde vient tout de même au troisième rang des tournois juniors de l’IIHF au chapitre des assistances selon les résultats préliminaires. Plus de 385 000 spectateurs auraient assisté aux 30 matchs. Dans l’histoire de l’évènement, seuls Ottawa et Calgary-Edmonton ont fait mieux, en 2009 et 2012 respectivement.

Rappelons que plus de 116 000 spectateurs ont franchi les tourniquets du Centre Bell pour les 12 rencontres qui y étaient présentées.