Championnat mondial junior 2015

Un classique Canada-Russie

Publié | Mis à jour

Avec les États-Unis éliminés, les partisans canadiens ne pouvaient espérer mieux qu’une finale entre leurs favoris et les Russes.

Canadiens et Russes se sont affrontés une fois lors d'un match préparatoire. Les hommes de Valeri Bragin avaient battu ceux de Benoit Groulx au compte de 2-1 en prolongation grâce au brio du gardien Ilya Sorokin qui avait réussi 52 arrêts.

Ils ont ensuite éliminé les Américains et les Suédois, coup sur coup.

«C’est une équipe qui a beaucoup de punch offensif, mais qui peut également fermer le jeu, a évalué Groulx après le match. Ils sont mobiles et explosifs. Ils savent jouer au jeu de patience. Il bloque le centre de la glace et profitent de tes erreurs. Ce qu’on veut, c’est jouer notre match. Je pense qu’on a l’équipe pour le faire.

«Les Russes nous ont battus à la Série Subway et nous ont battus en match préparatoire. Nous savons qu’ils ont une bonne équipe et ils savent que nous également.»

Petan explose

Si les Canadiens veulent mettre un terme à leur série de cinq tournois sans médaille d’or, ils espèrent certainement que la combinaison Curtis Lazar, Connor McDavid et Nic Petan, formée en deuxième période contre la Slovaquie, soit aussi électrisante que dimanche.

Les trois buts de Petan lui ont permis de grimper au sommet des pointeurs du Championnat mondial de hockey junior. Il compte présentement 11 points en six rencontres. McDavid et Sam Reinhart, avec dix, et Lazar avec neuf suivent dans la hiérarchie des compteurs du tournoi.

Petan a tenu à souligner le travail de McDavid qui lui a servi deux passes parfaites pour marquer.

«Je ne me plaindrai certainement pas de la façon dont il me passe la rondelle. Ce soir, je n’avais qu’à être placé pour compléter ses jeux.»

Fucale devant le filet

Utilisé la veille contre les Slovaques, Zachary Fucale sera de nouveau devant le filet des Canadiens.

«On ne manquera pas de motivation pour un match comme ça, a dit le Québécois. On a tous hâte et on joue au hockey pour des moments comme ceux-ci.»