Senators vs Buffalo Sabres

Sénateurs

Ryan croit aux chances des Sénateurs

Publié | Mis à jour

L’arrivée du Nouvel An vient avec des souhaits et Bobby Ryan, des Sénateurs d’Ottawa, estime que l’équipe peut encore participer aux séries éliminatoires.

La pente n'est pas insurmontable, selon lui.

Après avoir célébré 2015, les Sénateurs ont pu se reposer un peu avant d’entamer ce qui devrait être un mois aussi déterminant qu’exigeant. Ils entameront effectivement l’année avec deux matchs en autant de jours, d’abord contre les Bruins à Boston samedi, puis à domicile contre le Lightning de Tampa Bay dimanche.

À sept points d’une place dans les éliminatoires -avant les rencontres de vendredi-, les Sénateurs savent qu’ils doivent gagner et faire preuve d’une meilleure constance s’ils veulent conserver une chance de se qualifier.

«Je pense que nous pouvons y arriver, a indiqué Ryan. Si on peut gagner nos matchs à la maison et cesser de perdre des parties par un seul but. Je regardais ça l’autre jour et nous avons sept défaites en prolongation ou en fusillade. Ces sept points nous placent directement dans la course.

«Encore une fois, ça revient à ces matchs serrés dans lesquels on a donné un but en fin de match. Nous devons apprendre à jouer en conservant une avance. Si on peut prendre les devants et ne pas s’asseoir, nous avons le temps qu’il faut (pour réussir à se qualifier pour les séries).»

Les Sénateurs doivent ainsi respecter davantage le plan de match établi, peu importe la situation.

«Nous nous éloignons du plan, spécialement quand on tire de l’arrière, a estimé Ryan. Parfois, on panique un peu trop tôt et ça nuit à cette constance.

«La constance, c’est aussi de faire attention aux détails. Il faut bien jouer dans la zone située tout près de la ligne bleue, de cinq à sept pieds de chaque côté. Comme équipe, et individuellement, si on peut gagner ces petites batailles, nous avons les gardiens nécessaires pour gagner des matchs 2 à 1.»

En supériorité numérique

Les Sénateurs ont aussi intérêt à améliorer leur jeu de puissance, eux qui présentent un rendement de 0 en 13 en supériorité numérique à leurs quatre derniers matchs.

«Nous devons être plus rapides, nous devons être capables de mieux distribuer la rondelle et nous devons placer plus de gars devant le filet pour que le gardien ne soit pas en mesure de voir les tirs», a noté l’entraîneur-chef Dave Cameron.

Puisque l’année 2015 est arrivée, les Sénateurs devront également commencer à discuter de contrats avec les attaquants Mika Zibanejad, Mike Hoffman, Alex Chiasson et Mark Stone.

Les négociations entourant Hoffman devraient être particulièrement intéressantes. Le joueur de 25 ans mène effectivement les Sénateurs avec 11 buts en 33 matchs. Son salaire est présentement de 750 000$ dans un contrat à deux volets. Or, Hoffman s’est établi comme un joueur régulier de la Ligue nationale de hockey cette saison.