Championnat mondial junior 2015

Godla fait sa loi

Joanie Godin

Publié | Mis à jour

Plus le tournoi avançait, plus le gardien de la Slovaquie Denis Godla prenait de l’assurance. Vendredi soir, en quarts de finale contre la République tchèque, il était au sommet de sa forme et a permis aux siens de l’emporter 3-0 et ainsi accéder au carré d’as.
 
Le tournoi avait très mal commencé pour la Slovaquie, avec un cuisant revers de 8-0 contre le Canada.
 
Mais la troupe d’Ernest Bokrov s’est relevée et passe en demi-finale, avec maintenant trois chances sur quatre de quitter le tournoi avec une médaille pour la première fois depuis 1999, année où ce petit pays avait remporté le bronze, à Winnipeg. La route s’annonce toutefois encore très difficile, car leur prochain adversaire sera le Canada.
 
Qu’à cela ne tienne, la fierté était évidemment palpable dans le camp slovaque après cette importante victoire.
 
«On a battu une des meilleures équipes du tournoi et on a eu une excellente performance de notre gardien. Je suis très fier de mes coéquipiers», a souligné le capitaine Martin Reway.
 
Une question de centimètres
 
Après avoir vu le gardien tchèque Miroslav Svoboda sauver un but presque certain en première période en sautant sur la rondelle alors qu’elle était à quelques centimètres de franchir la ligne des buts, les Slovaques ont réussi à ouvrir la marque sur un jeu presque identique.
 
Cette fois, c’est David Pastrnak qui a tenté de sauver les meubles, mais il n’a pas été assez rapide et la rondelle avait bel et bien franchi la ligne rouge avant qu’il réussisse à la dégager.
 
Cette courte avance a persisté jusqu’en fin de troisième période, lorsque Peter Celharik a porté la marque à 2-0.
 
Tenace, l’espoir des Bruins de Boston a récupéré son propre retour de lancer et a suffisamment dérangé Svoboda pour lui faire perdre la rondelle et ainsi enfiler son deuxième but du tournoi.
 
Reway, pierre angulaire de l’équipe, a complété la marque dans un filet désert avec seulement quelques secondes à écouler à la rencontre.
 
Un gardien en pleine confiance
 
Preuve qu’il joue avec une grande confiance, Godla s’est même permis de sortir de son filet pour harponner le disque lors d’une échappée de Jakub Vrana en deuxième période. Cette sortie aurait toutefois pu être coûteuse si David Kampf n’avait pas raté le retour alors que le filet était abandonné.
 
C’est avec une performance de 34 arrêts que Godla a signé son jeu blanc. Si l’on exclut sa sortie difficile contre le Canada, le cerbère du Orange 20 de Bratislava a affiché un taux d’efficacité de ,947. Il a bien évidemment attiré l’attention. Qui sait, peut-être s’est-il fait remarquer par un recruteur de la Ligue nationale de
hockey.
 
«Je ne le sais pas, mais c’est sûr que c’est le rêve de tout joueur de hockey de jouer un jour dans la LNH», a dit l’athlète de 19 ans.
 
Tournoi difficile
 
Pour les Tchèques, il s’agit d’une grande déception, le pays n’étant pas monté sur le podium depuis 2005.
 
«Ç’a été un tournoi difficile pour nous. Si tu joues seulement un bon match, ce n’est pas assez. Au début, on ne jouait pas en équipe et tout ça est décevant», a avoué l’entraîneur-adjoint Pavel Trnka.