Canadiens de Montréal

L'espoir du CH Reway se lève

Publié | Mis à jour

La Slovaquie devait l’emporter face à l’Allemagne, mardi au Centre Bell, pour s’assurer de passer en quart de finale au Championnat mondial de hockey junior. Le capitaine Martin Reway a pris les choses en main pour y arriver, avec un tour du chapeau.

Les Slovaques l’ont emporté 5-2 à leur dernier match de la phase préliminaire pour porter leur fiche à 2-2-0-0, ce qui leur donne un total de six points et le troisième rang du groupe A.

L’Allemagne a offert une belle opposition, mais la logique a été respectée. Reway, le meilleur joueur sur papier dans cet affrontement, l’a également été sur la glace, avec trois buts, dont un dans un filet désert.

«J’essaie d’être le joueur le plus important, dans les deux zones. C’est ma troisième année au Championnat et je veux être un leader. Je sais que c’est ce qu’on attend de moi. Mon travail est entre autres de marquer et je suis content de l’avoir fait ce soir (mardi)», a-t-il noté.

Pour le reste, la Slovaquie a encore une fois pu compter sur les prouesses du gardien Denis Godla, qui a privé l’Allemagne de quelques buts certains.

Lenteur à la ligne bleue

Le match s’est joué en première période, qui a été complètement à l’avantage de la Slovaquie.

La défense allemande n’étant pas la plus efficace du tournoi, les deux premiers buts des vainqueurs ont été marqués à la suite d’erreurs d’exécution.

Sur le premier filet, Markus Eisenschmid a chuté en zone neutre, permettant à Robert Lantosi de s’échapper. Ce dernier y est allé de la même feinte qu’a utilisée Saku Koivu à maintes reprises en pareille situation à Montréal. Il a effectué un mouvement rapide gauche-droite sur une jambe avant de faire passer la rondelle à la gauche du gardien, qui n’y a vu que du feu.

Sur le deuxième, Sharipov a joué un peu de malchance. Il a été incapable de maîtriser le tir de David Soltes avec sa mitaine et la rondelle est tombée devant lui. Fonçant vers le filet, Reway s’est empressé de sauter sur le disque.

Puis Matus Sekel a porté la marque à 3-0 en battant de vitesse son couvreur, Marc Schmidpeter, avant de décocher un bon tir vers un Sharipov débordé.

Indiscipline

La Slovaquie peut s’estimer chanceuse de ne pas avoir affronté une grande puissance, car elle a fait preuve d’indiscipline lors des 40 premières minutes de jeu. Elle a écopé de trois pénalités, dont une de quatre minutes au cours de laquelle l’Allemagne a réduit l’écart à 3-1.

Dominik Kahun a d’abord saisi la rondelle après un bond favorable sur la bande derrière le filet, à la suite d’un tir raté de la pointe, et son lancer a lui aussi été quelque peu manqué. Cependant, Frederik Tiffels était là pour profiter du retour.

La troupe de l’entraîneur montréalais Pat Cortina a également profité d’un lancer de punition, accordé à Tiffels, qui n’a pas raté sa chance. Son tir a frappé successivement le poteau à la gauche du gardien, l’intérieur de la barre horizontale puis l’autre poteau pour faire 4-2.

À l’autre bout de la patinoire, Ilya Sharipov s’est aussi démarqué à quelques reprises, notamment au cours d’un cinq contre trois en troisième période. Il a terminé la rencontre avec 30 arrêts.

Il est toutefois le seul responsable du quatrième but qu’il a accordé, puisque Reway lui a soutiré la rondelle lors d’une mauvaise sortie derrière son filet.