Canadiens de Montréal

Le bon pari

Publié | Mis à jour

Le pilote des Panthers de la Floride, Gerard Gallant, confiait à quelques heures du match de mardi qu’il n’avait pas mis à l’enjeu quelques dollars avec son bon ami, Michel Therrien. Plus rusé, l’entraîneur-chef du Canadien a préféré miser sur Dustin Tokarski.

Le choix de Tokarski à la place de Carey Price était visiblement le bon. En poste pour une première fois depuis le 29 novembre, le gardien originaire de la Saskatchewan a servi d’acteur principal dans un gain de 2-1 en tirs de barrage contre les Panthers.

À voir :

Tokarski a bloqué 36 des 37 tirs dirigés vers lui pour signer son premier gain depuis le 16 novembre face aux Red Wings, à Detroit. En fusillade, le numéro 35 a été parfait en stoppant coup sur coup les Vincent Trocheck, Nick Bjugstad et Jonathan Huberdeau.

«"Ticker" (Tokarski) a joué comme Carey Price ce soir (mardi), a dit Pierre-Alexandre Parenteau. Ce n’était pas facile pour lui, il n’avait pas vu d’action depuis longtemps.»

Parenteau, le maître des tirs de barrage, a encore une fois marqué le but vainqueur. À quatre reprises cette saison, il a scellé l’issue de la rencontre lors de cette période décisive.

Toujours aussi calme en pareille situation, l'attaquant a battu Roberto Luongo d’un tir précis dans le bas du filet.

«Honnêtement, j’ai manqué mon tir, a-t-il raconté avec le sourire. Je visais un lancer au-dessus de sa mitaine et je l’ai battu avec un tir bas.»

Avant la visite en Floride, Price avait effectué les 11 derniers départs de son équipe. Au cours de cette période, Tokarski a joué deux matchs à Hamilton pour retrouver son synchronisme.

Une très bonne foule

Tradition oblige, des milliers de partisans du CH ont envahi les gradins du BB&T Center de Sunrise.

Avant même le début du match, on entendait des «Go, Habs, Go» résonner dans l’édifice qui était rempli pour une deuxième rencontre d’affilée. Un phénomène rare en Floride.

Sous les commandes de Gallant, les Panthers ont plus de mordant cette saison. Le Tricolore l’a rapidement constaté en première période.

Une rare erreur

Les Panthers ont cogné dangereusement à la porte au début de la deuxième. Aleksander Barkov s’est fait refuser un but, puisqu’il a poussé Tokarski.

Irréprochable depuis le début de la partie, Luongo a flanché une première fois en fin de deuxième. Le gardien montréalais n’a pu maîtriser un tir des poignets de Brendan Gallagher. La rondelle a glissé doucement entre ses jambières.

Une fois la lumière rouge allumée, les partisans ont bondi de leur siège pour applaudir le 11e but de l’année du numéro 11. On croyait réellement que le CH jouait à la maison.

Coriaces, les Panthers

Après une période de 20 tirs en deuxième, le Tricolore a oublié d’attaquer en troisième, décochant seulement quatre tirs en direction de Luongo.

Nick Bjugstad a prolongé la soirée en créant l’égalité avec seulement 1 min 49 s à jouer en troisième. Bjugstad a profité d’un relais précis du jeune prodige de 18 ans, Ekblad, pour déjouer Tokarski et forcer la prolongation.

Le CH a finalement eu le dernier mot.

Le Canadien (24-11-2) jouera son prochain match vendredi, contre les Devils à Newark.