Crédit : Johany Jutras / JdeM

Championnat mondial junior 2015

Des larmes pour le Canada

Publié | Mis à jour

Équipe Canada junior est évidemment l’équipe d’un pays en entier et ce sont des partisans d’un océan à l’autre qui ont fait le voyage pour assister au premier match du Canada, vendredi.

Dans la foule, Shawn Lean, venu spécialement de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, était particulièrement ému.

«J’ai écrit sur ma page Facebook avant le match que lorsque les joueurs du Canada embarqueraient sur la glace, je savais que j’allais pleurer comme un bébé, et c’est ça que j’ai fait!», a admis M. Lean, qui possède également une équipe de hockey junior dans son patelin.

Il assiste à Montréal à son premier Championnat mondial de hockey junior, mais certainement pas à son dernier.

«Ma femme et moi avons déjà réservé notre voyage pour aller en Finlande l’an prochain. Nous sommes très excités!», a-t-il ajouté.

Une tradition

Regarder ce tournoi à la télévision ou y assister en personne fait partie des traditions de plusieurs Canadiens durant le temps des Fêtes. M. Lean l’a bien imagé.

«Au Canada, à ce temps-ci de l’année, les Canadiens ne pensent qu’à deux choses: le Père Noël et le Championnat mondial de hockey junior. Le Père Noël est déjà parti, alors il ne reste que le hockey!», a-t-il ajouté en riant.

Andrea Pearce est venue de Terre-Neuve avec son copain, son beau-père et un ami pour assister au tournoi. Ils seront également à Toronto pour la ronde des médailles. C’est son amoureux qui l’a initiée au Mondial junior et depuis, elle est complètement conquise.

«C’est une tradition au Boxing Day et au Jour de l’An, particulièrement. J’aime l’ambiance jusqu’à maintenant. Il n’y a rien de mieux que d’être ici!», a-t-elle dit.

Craig Clark, de Montréal, remplissait une rangée complète dans les gradins du Centre Bell avec sa famille et ses amis. Fier Canadien, il attend chaque année ce tournoi avec impatience.

«Il n’y a rien comme ce tournoi. On aime le Canadien, notre équipe locale, mais ÉCJ est l’équipe de notre pays. Ce sont les meilleurs juniors d’ici qui affrontent les meilleurs d’un peu partout dans le monde. On est très fiers de notre équipe et de voir tout le rouge dans les estrades, c’est une expérience incroyable.»

Impressionnés

Anthony Fafard, âgé de 14 ans, se magasinait un chandail de Connor McDavid au premier entracte. Il s’est dit plutôt impressionné par les vedettes canadiennes.

«Anthony Duclair, il est fort! Ça paraît qu’il joue dans la LNH. Et McDavid aussi a fait des beaux jeux», a noté l’adolescent de McMasterville.