Championnat mondial junior 2015

McDavid aide le Canada à l'emporter

Publié | Mis à jour

Connor McDavid a fait taire ses détracteurs. L’attaquant a permis au Canada de défaire l’Allemagne par la marque de 4-0, samedi soir au Centre Bell, à l’occasion d’un match préliminaire au Championnat mondial de hockey junior.

À voir:

McDavid trouve le fond du filet

Au bon endroit au bon moment

Le jeune prodige de 17 ans qui sera admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey a marqué le premier but de son équipe en plus de préparer ceux de ses compagnons Curtis Lazar et Madison Bowey.

Si le premier trio s’est éclaté avec six points face à la Slovaquie vendredi soir, la deuxième unité d’attaque de l’entraîneur-chef Benoit Groulx a pris la relève contre des Allemands plus coriaces.

McDavid, Lazar et Nick Ritchie ont amassé un total de quatre points dans cette deuxième victoire d’Équipe Canada junior (ÉCJ). Nic Petan a ajouté trois aides à sa fiche alors que le défenseur Josh Morrissey s’est fait complice de la première réussite des siens.

ÉCJ a profité de l’indiscipline de ses rivaux pour faire scintiller la lumière rouge à trois reprises sur l’attaque à cinq tandis que l’infériorité numérique a limité les dégâts en six occasions.

«Les unités spéciales ont fait la différence ce soir [samedi], a indiqué Groulx. Notre jeu de puissance et notre désavantage numérique ont fait le travail.»

La troupe de Pat Cortina, qui est né à Montréal, n’a toutefois pas goûté à la même médecine que les premiers adversaires de la sélection nationale canadienne. Dominés dans tous les aspects du jeu, les Slovaques avaient baissé pavillon 8-0 la veille. L’Allemagne a donc limité les dégâts.

«Il faut donner le crédit à l’Allemagne, a ajouté Groulx. J’ai aimé notre début de match. Nous avons été opportunistes sur l’avantage numérique. Mais, ils nous ont déstabilisés et surpris en deuxième période. Ils nous ont mis à l’épreuve et nous avons réagi avec indiscipline. C’est une bonne victoire et il faut que ça continue.»

Statistiques défavorables

Malgré toute leur volonté, les statistiques ne favorisaient pas les Allemands. En 12 sorties face au Canada au Championnat du monde, la formation européenne n’avait jamais savouré la victoire. Seule l’Allemagne de l’Ouest y était parvenue en 1981 dans un gain de 7-6.

La sélection nationale canadienne a donc signé le 13e gain et le troisième jeu blanc de son histoire face à l’Allemagne.

Eric Comrie a bloqué les 17 tirs dirigés vers lui sans avoir à multiplier les acrobaties. Ses adversaires ont montré plus d’aplomb que ses coéquipiers au deuxième tiers, mais le gardien canadien a tout de même réussi à étouffer toutes les menaces.

C’est donc dire qu’après 120 minutes de jeu, les joueurs de Groulx n’ont toujours pas concédé un but.

Départ en force

Encore une fois, le Canada a démarré la partie en lion. Il a embouteillé l’Allemagne dans son territoire durant de longues minutes. Robby Fabbri a repris là où il avait laissé la veille en mettant le gardien Kevin Reich à l’épreuve dès les premiers instants. Celui-ci a toutefois réservé son plus bel arrêt de la mitaine aux dépens de Max Domi à la deuxième minute de jeu.

McDavid en est venu à bout quelques secondes plus tard en avantage numérique. Laissé seul près du portier, l’attaquant a sauté sur son propre retour pour pousser la rondelle dans le fond du filet.

Lazar a ensuite doublé cette avance à mi-chemin au premier engagement. Il a accepté la passe parfaite de McDavid pour faire feu à bout portant sur Reich.

La «Mannschaft» est revenue en force en deuxième période. Comrie a dû freiner les ardeurs ennemies, frustrant notamment l’attaquant Marc Michaelis qui a pu s’avancer vers lui en échappée.

La formation canadienne a repris ses esprits au dernier tiers avec une poussée de deux buts. Campé à l’embouchure du filet, Domi a redirigé le vif relais par-derrière que Sam Reinhart lui a servi à travers l’enclave pour inscrire le seul but des siens à forces égales.

Bowey a finalement porté le coup de grâce aux Allemands avec cinq minutes à écouler au cadran. Le défenseur a complété la mise en scène de Petan d’un tir précis dans le haut du filet.

Le Canada disputera son prochain match lundi soir, face à la Finlande.