Championnat mondial junior 2015

Des Canadiens surpris par leur performance

Publié | Mis à jour

De l’aveu même de Benoit Groulx, Équipe Canada junior (ÉCJ) ne s’attendait pas à surclasser la Suède comme elle l’a fait dimanche soir au Centre Canadian Tire.

«On ne croyait pas que nous allions les dominer comme ça, a-t-il indiqué après la victoire de 5-2 des siens. Nous avons joué une excellente première période. Nous voulions être rapides dans toutes les phases du jeu.»

Si ses joueurs ont contrôlé la première période, ils ont vu des adversaires plus coriaces au retour du vestiaire. La Suède a réussi à finalement s’imposer en première moitié du deuxième vingt. Elle a mis à l’épreuve Eric Comrie à plusieurs occasions avant que le Canada ne reprenne ensuite ses aises.

Une première pour McDavid

À son premier match depuis sa blessure à la main droite subie le soir du 11 novembre dans un combat, Connor McDavid a mis quelques présences avant de retrouver ses repères sur la glace.

«Je crois que j’ai bien joué. J’avais hâte de revenir sur la glace», s’est limité à dire timidement la jeune sensation de 17 ans.

«Il a été l’un de nos meilleurs joueurs en deuxième moitié de match, a soutenu Groulx. Il a utilisé sa vitesse et il a coupé au filet. Nous avons vu le vrai Connor.»

Le premier trio piloté par Sam Reinhart a compris le message lancé par l’entraîneur-chef après la rencontre face à la Russie, vendredi soir, une défaite de 2-1 en prolongation.

Reinhart, Max Domi et Anthony Duclair ont récolté six points face aux Suédois. «Ils devaient en faire plus s’ils veulent faire la différence. Ils ont joué un bon match ce soir [dimanche]», a observé le pilote de l’équipe nationale qui a demandé à Duclair d’être plus constant dans toutes les facettes du jeu.

«Il n’y a pas juste les points, a pour sa part souligné Duclair qui n’avait pas trouvé le fond du filet depuis le 27 octobre chez les Rangers de New York. Nous avions des choses à corriger après le match contre les Russes. Ce soir, nous avons bien joué dans toutes les zones.»

«Toute l’équipe a bien fait ce soir, a quant à lui tenu à préciser Domi. Si nous jouons pendant 60 minutes comme on l’a fait, nous sommes une équipe difficile à battre.»

Groulx donnera congé à ses troupes lundi avant de se préparer pour le duel face à la Suisse qui aura lieu mardi soir, à Montréal.