Championnat mondial junior 2015

Ilya Sorokin vole le Canada

Publié | Mis à jour

Ilya Sorokin a littéralement volé la victoire à la formation canadienne, vendredi soir, à Toronto. Le gardien russe a permis à son équipe de se sauver avec les honneurs 2-1 en prolongation lors de cette première sortie préparatoire en prévision du Championnat du monde de hockey junior.
 
Les hommes de Benoit Groulx ont dominé leurs adversaires, mais ils se sont butés à un gardien en grande forme. L’espoir des Islanders de New York a offert une performance sans bavure en protégeant sa forteresse avec aplomb.
 
Les joueurs canadiens l’ont bombardé durant les 63 minutes de jeu, lui qui a fait face à un barrage de 53 lancers.
 
C’est Alexander Sharov qui a inscrit le but décisif à la quatrième minute de jeu de la prolongation. L’attaquant russe a eu Zachary Fucale à sa merci après que celui-ci eut réalisé un premier arrêt. Il n’a eu qu’à pousser la rondelle que lui avait refilée Nikolai Goldobin dans un filet grand ouvert.
 
La sélection canadienne n’est donc pas parvenue à démarrer le tournoi sur la note qu’elle espérait, soit en célébrant la victoire. Elle peut toutefois se consoler, puisqu’elle a dominé ses rivaux dans tous les aspects du jeu.
 
Peu sollicité devant son filet, Fucale a bloqué 18 des 20 tirs auxquels il a fait face. Les joueurs russes n’ont dirigé que huit rondelles au cours des deux dernières périodes.
 
Au tableau en premier
 
Si l'homme masqué du Canada a dû se signaler dans les premiers instants du match, ses coéquipiers ont éprouvé des difficultés à dégager le territoire défensif. Il a ensuite pu les observer attentivement à l’œuvre à l’autre bout de la patinoire, car ils ont bombardé Sorokin lors des 43 dernières minutes de jeu.
 
Après un premier vingt qui n’a pas fait de maître, le défenseur Josh Morrissey a ouvert la marque pour le Canada en début de deuxième période. Il s’est démarqué dans le haut de l’enclave pour accepter la passe de Max Domi et faire feu d’un tir des poignets précis.
 
La Russie est toutefois revenue de l’arrière en enfilant l’aiguille en avantage numérique sept minutes plus tard.
 
Voyant Fucale incapable maîtriser la rondelle, Sergei Tolchinski l’a poussée derrière le gardien canadien avec l’aide de Vladislav Kamenev et de l’attaquant des Remparts de Québec, Vladimir Tkachev.
 
Un premier trio solide
Pour ce premier match préparatoire, Groulx avait réuni Sam Reinhart, Max Domi et Anthony Duclair au sein du premier trio. Les trois attaquants ont embêté la défensive russe tout au long de la rencontre en menaçant régulièrement.
 
Sorokin a même sorti la mitaine deux fois plutôt qu’une devant Duclair au deuxième vingt. À son premier match en plus d’une semaine, l’ailier des Rangers de New York n’a pas paru rouillé. Véritable marchand de vitesse, le Québécois a donné du fil à retordre aux défenseurs adverses.
 
ECJ disputera son prochain match préparatoire face à la Suède, dimanche soir à Ottawa.
 
Connor McDavid, Curtis Lazar, Nic Petan et Joe Hicketts n’étaient pas en uniforme du côté du Canada.
 
D'autres têtes roulent
 
Peu après la partie, les dirigeants de la formation de l'unifolié ont procédé à de nouvelles coupes.
 
Ainsi, Jason Dickinson, Michael Dal Colle, Haydn Fleury et Rourke Chartier ont vu leur camp prendre fin.
 
Par conséquent, cette décision signifie que les Québécois Samuel Morin et Frédérik Gauthier sont assurés de porter les couleurs de l'équipe nationale lors du prochain tournoi.