Crédit : REUTERS

Jean Béliveau 1931-2014

Trois-Rivières: le parc des Pins deviendra le parc Jean-Béliveau

Publié | Mis à jour

Le parc des Pins à Trois-Rivières ne pourra pas devenir officiellement le parc Jean-Béliveau avant l'an prochain.

Une règle de la Commission de toponymie du Québec veut qu'on attende au moins 12 mois après le décès avant de donner le nom d'une personnalité à un parc ou à une rue.

Cela n'empêchera pas le maire Yves Lévesque d'aller de l'avant dès le printemps. «On a l’aréna Jean-Guy Talbot et il est encore en vie. Il y a l’aréna Jean Béliveau à Longueuil et il était encore vivant. C'est ridicule», a commenté le maire.

Le nom de Jean Béliveau avait pourtant déjà été donné au parc des Pins en 1971 lorsque le hockeyeur avait pris sa retraite. À l’époque, pour la même raison, la commission avait refusé d’approuver le changement.

Aujourd’hui, rien n’empêche la Ville de procéder, du moins officieusement. «C'est vrai qu’il y a des cas où l’on peut honorer quelqu'un de vivant, mais ça ne peut pas être officialisé», a expliqué le porte-parole de la Commission de toponymie du Québec.

Le parc est situé à quelques pas du lieu de naissance de Jean Béliveau, au 838 rue Richard. La Ville n'écarte pas non plus l'idée de renommer cette rue en son nom.

On pourra dire alors que Richard passe à Béliveau.