Hockey

«Je me sens très choyé» - Fucale

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal comptent un seul représentant au sein d'Equipe Canada junior cette année, mais pas le moindre.

Le gardien partant de l'équipe Zachary Fucale jouera dans sa ville natale devant sa famille, ses amis et l'équipe de la LNH qui l'a repêché.

Une pression qu'il entend bien gérer. Mikael Lalancette explique...

Ses performances seront épiées. Et il faut dire qu'il a beaucoup d'expérience en pareille situation.

«Je me sens très chanceux, très choyé d'avoir eu cette chance-là, a indiqué Fucale à la chaîne TVA Sports. C'est sûr que ça m'a aidé, mais je pense qu'à chaque fois qu'on a l'opportunité de jouer dans de gros matchs, c'est toujours un nouveau défi. Il faut toujours prouver de quoi on est capable chaque fois qu'on est sur la glace.»

Mois chargé

 Le prochain mois sera chargé en émotions pour le choix de deuxième tour des Canadiens en 2013. Fucale jouera au Centre Bell devant les autorités du Tricolore. Un défi qui le motive au plus haut point.

«Mon rêve, c'est de jouer dans la Ligue nationale. Ça va toujours l'être jusqu'à ce que sois rendu là, a souligné le joueur de 19 ans.

«Pour l'instant, je me concentre vraiment sur chaque journée. Je fais ma place lors de toutes les expériences que je vis. Je veux juste apprendre à avoir le plus de plaisir possible dans ce processus-là.»

Fucale et l'équipe canadienne junior veulent rebondir cette année après avoir terminé en quatrième place deux fois de suite. Une première en 35 ans pour le pays du hockey.

«Avec la défaite et tout ça, c'est un facteur qui nous motive pour cette année. Dès que tu es dans ce tournoi-là, tu représentes le pays et c'est une opportunité, c'est un honneur, a dit Fucale.

«C'est tellement une chance qui n'arrive pas souvent que tu veux vraiment juste en profiter et faire partie de l'équipe. Tu veux donner la chance à l'équipe de gagner en plus de contribuer à ses succès.»

Distractions

 L'espoir des Canadiens est l'un des sept joueurs de l'édition de l'an dernier à espérer un retour cette année.

«Ça prend des centaines de choses durant ce tournoi-là. Comment gérer avec les nombreuses distractions durant le tournoi. Il y a tellement de choses qui se passent, on se prépare pour les matchs.»

L'histoire nous dit qu'une deuxième expérience a été un gage de succès pour les gardiens canadiens. Huit des neuf cerbères qui ont effectué un retour ont permis au Canada de monter sur le podium.

«C'est un tournoi qui est rendu extrêmement compétitif.»

Le dernier gardien canadien à avoir remporté l'or, c'est Dustin Tokarski, du Tricolore.

Fucale tentera donc d'imiter ses collègues, Tokarski et Carey Price, qui ont ouvert le chemin avant lui.

(D’après un reportage de Mikaël Lalancette)