Hockey

Équipe Canada junior sans pitié

Publié | Mis à jour

Les joueurs d’Équipe Canada junior (ÉCJ) n’ont pas eu deux occasions de laisser une bonne première impression, samedi, au Maple Leaf Gardens.

C’est pourquoi ils n’ont fait qu’une bouchée des étoiles du circuit universitaire canadien de la région de Toronto grâce à une victoire sans équivoque de 10-3.

La sélection canadienne a étalé sa puissance offensive en mitraillant les trois gardiens adverses d’un total de 57 tirs, dont 22 en troisième période.

«Pour un premier match, j’ai vu un bon effort de plusieurs. Nous avons bien commencé avec énergie et vitesse, a noté l’entraîneur-chef des Canadiens, Benoit Groulx, satisfait de cette première sortie. Nous avons été encore meilleurs avec la rondelle en deuxième et en troisième. Nous n’avons pas lâché la pédale.»

L’attaquant du Storm de Guelph Robby Fabbri a saisi l’opportunité de se démarquer en réalisant un doublé. Michael Dal Colle et Brayden Point ont aussi noirci la feuille de pointage de ce premier de deux affrontements face aux étoiles ontariennes à l’aide d’une production d’un but et une aide chacun. Jake Virtanen a quant à lui amassé trois mentions d’aide.

«Nous avons bien joué ensemble, a noté Fabbri, qui était jumelé à Morgan Klimchuk et Rourke Chartier. Nous n’avons pas beaucoup de chances de bien faire. Nous devons prouver pourquoi nous avons été choisis.»

Les ailiers Nick Ritchie, Lawson Crouse et Klimchuk, ainsi que les défenseurs Madison Bowey et Travis Sanheim, ont aussi trouvé le fond du filet pour la sélection canadienne. Celle-ci était amputée de son premier trio formé d’Anthony Duclair, Sam Reinhart et Max Domi.

Bonne performance des Québécois

Les Québécois de l’Océanic de Rimouski ont connu une bonne soirée de travail. L’attaquant Frédérik Gauthier a obtenu un point lorsque Crouse a marqué en première période. Il a présenté un différentiel de +3, son trio dominant les adversaires.

«C’était un bon match. Nous avions une bonne chimie, a expliqué le grand joueur de centre qui était flanqué de Virtanen et Ritchie. Nous sommes satisfaits de notre performance.»

À la ligne bleue, Samuel Morin s’est fait surprendre à quelques occasions en première période, mais il a terminé sa soirée avec une fiche de +4.

Selon Groulx, le grand gaillard s’est ressaisi lorsqu’il s’est délié les jambes au deuxième vingt. «Quand il a commencé à patiner, j’ai bien aimé ce que j’ai vu de lui. Il allait de mieux en mieux.»

«Jouer avec de bons joueurs, c’est toujours plus simple, a philosophé l’espoir des Flyers de Philadelphie. C’est toujours mieux de finir en force que de mal finir. Je sentais que ça allait de mieux en mieux au fil du match.»

Encore du travail à faire

Devant le filet, Zachary Fucale a repoussé 23 rondelles. Peu sollicité au dernier tiers, il a pu voir à l’œuvre ses coéquipiers se déchaîner en faisant scintiller la lumière rouge à cinq reprises à l’autre bout de la patinoire.

«Nous avons vu de belles choses. C’est important de partir du bon pied, a soutenu le gardien des Mooseheads de Halifax en tenant à calmer le jeu au terme d’une victoire expéditive. Nous ne pouvons pas juger de cette équipe avec cette performance. Il reste encore beaucoup de travail à faire.»

ÉCJ affrontera à nouveau les étoiles universitaires ontariennes de la région de Toronto dimanche après-midi au même endroit.

Le gardien Eric Comrie verra de l’action.