Canadiens de Montréal

À TVA Sports : les derniers adieux à Jean Béliveau

Publié | Mis à jour

Les funérailles nationales de Jean Béliveau sont célébrées cet après-midi à la cathédrale Marie-Reine-du Monde de Montréal.
 
Pour l’occasion, une émission spéciale est présentée simultanément à TVA, à LCN et à TVA Sports.
 
Pierre Bruneau anime cette émission spéciale. Il est accompagné de Michel Bergeron et d’Yvon Pedneault en studio. Les journalistes Paul Rivard et Yves Poirier sont quant à eux sur place. 
 
Plusieurs anciens coéquipiers et amis agissent à titre de porteurs du cercueil, soit Serge Savard, Yvan Cournoyer, Guy Lafleur, Phil Goyette, Bobby Rousseau et Jean-Guy Talbot.
 
Cournoyer, Savard, Ken Dryden, Dickie Moore et le président des Canadiens, Geoff Molson, prononcent également un discours pendant la cérémonie.
 
Quant au cortège funèbre, il s’est ébranlé à 13 h au Centre Bell et comprenait les membres de la famille Béliveau, des anciens joueurs du Tricolore ainsi que les membres de la formation actuelle.
 
La cérémonie est présidée par l’archevêque de Montréal, Christian Lépine, qui est notamment accompagné de son homologue de Québec, Gérald Cyprien Lacroix.
 
La musique et les chants sont sous la responsabilité du Chœur polyphonique de Montréal, dirigé par Louis Lavigueur.
 
Le Centre Bell silencieux comme jamais
 
Mardi, un montage vidéo des meilleurs moments de M. Béliveau a été diffusé sur la patinoire avant la rencontre contre les Canucks.
 
Dès la fin de cette présentation de quelques minutes, la foule a applaudi. Contrairement à la procédure habituelle, les joueurs de la Sainte-Flanelle prenant part à l’affrontement ont fait leur apparition sur la glace sans musique, ni annonce de Michel Lacroix, la voix de l’équipe.
 
Puis, au son de la chanson «Ceux qui s’en vont» de Ginette Reno, une autre série de clichés et de vidéos ont été offerts au public. Entre autres, le célèbre 500e but de Jean Béliveau inscrit le 11 février 1971.
 
Une minute de silence a scellé le tout qui s’est déroulé en présence de la veuve du héros de la soirée, Élise, qui a d’ailleurs éclaté en sanglots au terme de ce moment où on aurait pu entendre une mouche voler dans l’édifice.
 
Au cours d’une longue ovation, la dame a aussi salué les gens sur place afin de les remercier de leur appui.
 
Le Tricolore a tout fait pour offrir un hommage équivalent à la prestance du «Gros Bill», décédé à l’âge de 83 ans mardi dernier. Notamment, le chiffre 4 a été peint sur la glace à l’arrière des deux filets.
 
De plus, le siège qu’occupait habituellement le légendaire hockeyeur durant les rencontres de l’équipe au Centre Bell est demeuré inoccupé pendant la soirée.
 
Ainsi, le banc situé dans la rangée EE de la section 102 a été laissé libre et recouvert d’un chandail numéro 4, selon la volonté du CH.