Boxe

Lemieux liquide Rosado!

Publié | Mis à jour

David Lemieux voulait passer un message aux États-Unis en affrontant Gabriel Rosado, samedi, au Barclays Center de Brooklyn. On peut dire qu’il a réussi sa mission alors qu’il l’a emporté par knock-out technique au 10e round.

Le protégé de Marc Ramsay (32-2, 31 K.-O.) a dominé la majorité des rounds à l’exception du premier et du neuvième où on a vu Rosado (21-9, 13 K.-O.) connaître ses meilleurs moments.

Pour le reste, on a vu du grand David Lemieux et il a livré une performance sans bavure.

Celui qui conserve sa ceinture NABF des poids moyens a été incisif dans ses attaques dès les premiers rounds et il a été en mesure d’installer son plan de match comme il le souhaitait.

«David a démontré de belles qualités ce soir. Il a livré de la puissance, du caractère tout en prouvant qu’il avait un bon menton. Wow!» - Camille Estephan

Un œil tuméfié pour Rosado

Fidèle à son habitude, Lemieux a connu un bon début de combat en forçant Rosado à boxer sur les talons.

Au troisième round, le Québécois a été en mesure d’envoyer son adversaire au plancher pour un compte avec une belle gauche au menton. Rosado s’est toutefois relevé pour poursuivre le duel.

«Gennady Golovkin n’avait pas réussi à envoyer Rosado au tapis, mais David l’a fait, a ajouté Estephan. Je sais que mon poulain est un peu déçu, car il aurait voulu l’emporter par knock-out.»

Par la suite, le cogneur a continué de punir l’Américain avec des coups de puissance surtout au niveau de la région de la tête.

Comme on le sait, Rosado a la fâcheuse tendance à avoir des ennuis avec ses yeux durant ses combats. Ce fut encore le cas avec son œil gauche, hier, au point qu’il a dû voir le médecin à compter du sixième assaut.

«On a été surpris de voir que l’arbitre et le médecin laissaient le duel se poursuivre. Son œil n’était pas vraiment beau à voir après le combat», a souligné le patron d’Eye of The Tiger management.

Malgré cette situation, le courageux boxeur s’est battu comme il a pu, mais il n’était pas en mesure de parer les attaques de Lemieux de ce côté qui l’atteignait avec régularité.

De l’essence dans le réservoir

On avait hâte de voir si Lemieux serait en mesure d’avoir de l’énergie en deuxième moitié de combat. La réponse est oui.

Il n’a pas cassé comme on l’a constaté à quelques reprises dans le passé. Cette fois, le droitier a su bien doser ses attaques pour ne pas tomber au neutre.

Lemieux a connu une certaine baisse au neuvième assaut, mais il a résisté aux assauts de Rosado. C’est le résultat du travail acharné en gymnase qui a fait son œuvre.

Un avenir prometteur

Cette victoire éclatante pourrait maintenant permettre au Montréalais d’envisager un affrontement d’envergure en 2015.

«Avec la performance que mon boxeur vient de livrer, les portes sont maintenant grandes ouvertes, a souligné Estephan. On va s’asseoir avec David afin de décider de la suite des choses.

«Ce soir, on a prouvé qu’on pouvait faire partie des ligues majeures.»

Il est maintenant logique de penser que Lemieux pourrait croiser le fer avec Saul «Canelo» Alvarez, un autre puissant cogneur de la division des 160 lb.

En raison de son triomphe, il est possible que Lemieux poursuive son association avec Golden Boy pour un autre affrontement, mais rien n’est encore coulé dans le béton.

Par contre, on peut être assuré que le promoteur Oscar De La Hoya logera un coup de fil à Estephan dans les prochains jours.