Oilers vs Coyotes (Nov 16, 2014)

Crédit : Codie McLachlan/Edmonton Sun

LNH

Top 5 des cibles d'échange

Publié | Mis à jour

La date limite des transactions est encore bien loin mais, déjà, on peut mettre le doigt sur des joueurs qui pourraient faire l’objet de transactions cette saison.

Deux Québécois figurent au sein de ce top cinq des joueurs susceptibles de changer d’adresse en 2014-2015.

1. Joe Thornton, Sharks de San Jose
Contrat de 3 ans et 20,25 millions $, expiration 2017

Thornton a perdu son statut de capitaine des Sharks de San Jose avant le début de la saison, en réaction à la totale déconfiture des Californiens contre les Kings de Los Angeles au premier tour des dernières séries éliminatoires. L’équipe a affirmé que ce n’était pas un désaveu de «Jumbo Joe», mais cela y ressemble, à tout le moins. Même s’il continue de produire, Thornton a 35 ans et les Sharks figurent au 10e rang dans l’Ouest, une rareté dans leur cas. Il est peut-être temps de changer d’identité.

2. David Perron, Oilers d’Edmonton
Contrat de 4 ans et 15,25 millions $, expiration 2016

En Perron, les Oilers croyaient avoir trouvé un des vétérans qui sauraient encadrer le jeune noyau de l’équipe. Le Québécois a produit 57 points en 2013-2014, mais les Oilers ont terminé au dernier rang dans l’Ouest. Leur position après un quart de la campagne 2014-2015 : derniers dans l’Ouest. La production de Perron : 13 points en 26 rencontres. Les rumeurs de transactions se sont enflammées en novembre.

3. Antoine Vermette, Coyotes de l’Arizona
Contrat de 5 ans et 18,75 millions $, expiration 2015

Dans le cas de Vermette, la situation est un peu compliquée. Cette saison encore, les Coyotes peinent à aligner deux victoires. Même si le joueur de centre de 32 ans n’est probablement pas à blâmer (17 points en 26 matchs), son statut de leader offensif pour la formation de l’Arizona lui vaudra sans doute une augmentation de salaire. On connaît tous la situation financière des Coyotes et le Québécois est une cible de choix des autres équipes de la LNH; un échange est plus que plausible.

4. Jaromir Jagr, Devils du New Jersey
Contrat de 1 an et 3,5 millions $

Rien n’est perdu pour les Devils, qui sont à quatre points du huitième rang dans l’Association de l’Est. Sauf que si la situation empire, Jagr voudra certainement se trouver une équipe qui lui permettra de tenter sa chance en séries pour remporter une dernière fois la coupe Stanley, que le flamboyant Tchèque de 42 ans n’a plus touchée depuis ses débuts chez les Penguins de Pittsburgh, en 1991 et en 1992. Un futur membre du Temple de la renommée, ça se prend toujours bien en éliminatoires...

5. Nick Foligno, Blue Jackets de Columbus
Contrat de 3 ans et 9,25 millions $, expiration 2015

Foligno est en passe de connaître la saison de sa vie. Il a inscrit 10 buts et 12 aides en 22 matchs depuis le début de la campagne. Les Blue Jackets dans leur ensemble, eux, sont en passe d’échouer royalement, s’adjugeant pour l’instant le statut de pire club de la ligue. Et cette année, échouer signifie Connor McDavid. Pourquoi ne pas attirer une équipe avec l’appât Foligno, qui n’a jamais fait mieux que 47 points en une saison auparavant?