LNH

Premier match, première défaite pour Brodeur

Publié | Mis à jour

En 28 matchs face aux Devils du New Jersey, Mike Ribeiro n’avait récolté que 13 points. Il a profité du changement d'uniforme de Martin Brodeur pour rattraper un peu le temps perdu.

L’attaquant de 34 ans a gâché le retour au jeu de Martin Brodeur en récoltant trois points. Il a ainsi aidé les Predators de Nashville à l’emporter 4-3 sur les Blues de St-Louis, jeudi, au Bridgestone Arena de Nashville.

À voir :

À sa première présence dans un match de la LNH depuis le 13 avril, Brodeur a donc encaissé son premier revers de la saison.

Dans la défaite, le monarque des victoires et des jeux blancs de la LNH a repoussé 20 tirs.

Ils avaient beau être peu nombreux à l’intérieur de l’amphithéâtre, les spectateurs présents à cette rencontre ont su faire preuve d’une belle délicatesse lors de la présentation des formations partantes des deux formations.

Alors que, fidèles à leur coutume, ils ont accueilli chaque joueur des Blues avec un «you s***» bien senti, ils ont plutôt réservé un chaleureux accueil au gardien québécois.

Dès le départ

Ce dernier n’a pas attendu longtemps avant d’être mis à l’épreuve. Il n’y avait que 49 secondes d’écoulées lorsque Colin Wilson est parvenu jusqu’à lui après avoir percé la défense des Blues. C’est sans trop de difficulté que Brodeur a repoussé, de la jambière, le tir du revers.

Si cet arrêt en était un de routine pour le vieux routier, ce dernier a fait la preuve qu’il avait les réflexes encore bien aiguisés malgré ses 42 ans.

Il s’est d’abord servi de son masque pour stopper une frappe de Gabriel Bourque, décoché depuis l’enclave. Puis, étendu sur le ventre, il a étendu la jambière gauche pour frustrer, à deux occasions, Craig Smith. Un effort qui lui a valu des applaudissements nourris de la foule.

Ribeiro se lève

Déterminé à ne pas se faire voler le spectacle dans son propre amphithéâtre, Ribeiro a pris les choses en main.

Tout juste élu recrue de novembre, Filip Forsberg s’est emparé d’un retour de lancer de l’ancien joueur du Canadien pour inscrire son 11e but de la saison.

Avant de retraiter au vestiaire pour le premier entracte, Eric Nystrom a également bénéficié du flair offensif de Ribeiro. Posté dans l’enclave, il a accepté la passe du vétéran avant de déjouer Brodeur d’un tir sur réception entre les jambières.

Ribeiro en a remis au deuxième vingt. Cette fois, c’est lui qui a fait scintiller la lumière rouge en acceptant une passe transversale de James Neal.

La toupie Tarasenko

Du côté des Blues, Valdimir Tarasenko a été le joueur le plus électrisant. En plus de déjouer Pekka Rinne à deux occasions, il a étourdi et endormi les défenseurs des Predators à quelques reprises.

Wilson, pour les Predators, et Jaden Schwartz, pour les Blues, ont été les autres marqueurs.

L’organisation des Predators a profité d’un arrêt de jeu pour souligner le décès de Jean Béliveau. La foule et les joueurs des deux équipes se sont mis à applaudir, alors que des images de l’ancien capitaine du Canadien défilaient sur l'écran géant du Bridgestone Arena.