LHJMQ

Les Remparts vendus à Québecor

Publié | Mis à jour

L’achat des Remparts de Québec par Québecor est une transaction historique, selon le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Gilles Courteau.
 
En point de presse au Colisée de Québec, jeudi, il a salué l’arrivée de Québecor dans le marché du hockey de la capitale nationale.
 
«Une nouvelle ère pour les Remparts et une transaction historique pour la LHJMQ», a-t-il souligné.
 
La transaction, estimée entre 20 et 25 millions $ par le réputé magazine «The Hockey News», permet à Québecor de mettre la main sur l’une des concessions les plus prestigieuses du hockey junior canadien.
 
Les Remparts attirent tout près de 10 000 spectateurs en moyenne par match au Colisée de Québec.
 
L’équipe détient toujours le record d’assistance de la Ligue de hockey canadienne pour une saison régulière avec 398 538 spectateurs en 2008-2009.
 
Le club de hockey était la propriété des hommes d’affaires Jacques Tanguay, Michel Cadrin, André Desmarais et de l’entraîneur de l’Avalanche du Colorado, Patrick Roy.
 
L’homme de la situation
 
Tanguay poursuit toutefois son aventure avec les Remparts en demeurant actionnaire privilégié et président de l’équipe.
 
«On va s’amuser dans le nouvel amphithéâtre», a-t-il souligné, visiblement heureux de la tournure des événements.
 
Le grand patron de Québecor, Pierre Dion, a précisé que la présence de l’homme d’affaires à la direction des opérations de l’équipe se voulait essentielle pour la suite des choses.
 
«C’est lui que l’on voulait. Il était notre homme», a-t-il laissé entendre.
 
M. Dion a fait valoir que l’offre de hockey à «coûts abordables» demeurera pour les partisans des Remparts à Québec.
 
L’organisation accueillera d’ailleurs la prochaine présentation de la Coupe Memorial, au printemps 2015, au Colisée.
 

Aux yeux de Jacques Tanguay, c'était impensable de continuer de jouer dans le vieux Colisée. #Remparts

— Mikaël Lalancette (@MLalancetteTVA) 27 Novembre 2014

 

Par la suite, la formation déménagera ses activités dans le nouvel amphithéâtre en septembre prochain.
 
Impact dans LHJMQ
 
Cette transaction aura également un impact au sein de la LHJMQ. Québecor possède déjà 70 % des actifs de l’Armada de Blainville-Boisbriand.
 
Selon la constitution de la ligue, un propriétaire ne peut avoir deux concessions.
 
«En raison de la transaction qui vient de se produire, j’ai obtenu le mandat de prendre le temps nécessaire pour régler le dossier», a fait savoir le commissaire Courteau.
 
Tout indique que Québecor devra se départir de ses parts dans l’Armada au cours des prochains mois.
 
Remparts : une culture à préserver selon Pierre Dion - TVA Sports