Canadiens

Le cas de Bourque agace le CH

Publié | Mis à jour

Après avoir été l’un des joueurs les plus dominants des Canadiens de Montréal lors des dernières séries éliminatoires, Rene Bourque déçoit. Énormément.

Mais comment expliquer un début de saison laborieux dans le cas de l’attaquant de Lac Labiche, en Alberta? Selon Jose Théodore, c’est une situation agaçante pour l’équipe.

«Il nous montre ce qu’il peut faire pendant les séries. Il a les habiletés, mais à un moment donné, il doit performer sur une base régulière.»

Si les joueurs s’en grattent la tête, il s’agirait d’un cauchemar pour l’entraîneur-chef Michel Therrien, qui ne sait plus comment relancer un joueur qui a jadis frôlé le plateau des 30 buts.

«C’est très frustrant pour un entraîneur, a noté l’analyste hockey Alain Chainey à l’émission Le Premier Trio, vendredi.

«Rene Bourque était un joueur dominant pour les Canadiens. Il était très efficace en fonçant au filet et en s’impliquant physiquement.»

D’ailleurs, Chainey a soulèvé deux statistiques assez enviables.

«En séries éliminatoires, le joueur qui frappait le plus était qui? Rene Bourque. Il était troisième au chapitre des tirs au filet. Donc peut-il encore aider les Canadiens? Oui, il le peut!»