Le Fanatik

Ronaldo, numéro 1 sur les médias sociaux

Publié | Mis à jour

Cristiano Ronaldo, la vedette du Real Madrid, est le tout premier athlète à avoir accumulé 100 millions de mentions «J’aime» sur son compte Facebook.

Lorsqu’il est question de popularité sur les médias sociaux, les athlètes sont loin d’être égaux, tout comme sur les terrains de soccer ou de basketball, par exemple. Avec une rémunération annuelle qui atteint les 80 millions $ US, Cristiano Ronaldo l’icône du sport le plus populaire au monde, le soccer, l’athlète le plus populaire au sein de Facebook et sur Twitter il compte avec 30,5 millions d’abonnés.

Le magazine Forbes indique que la superstar populaire Shakira est la seule autre personne à avoir atteint un tel niveau de mentions «J’aime». En troisième et quatrième places apparaissent les musiciens Eminem (96 millions) et Rihanna (90 millions).

Le deuxième athlète le plus performant dans Facebook est Lionel Messi du Barcelone, avec 74 millions de fans. Dans le classement général, il apparaît au 9e rang.

Les clubs Real Madrid et Barcelone peuvent s’enorgueillir de compter le plus grand nombre d’admirateurs Facebook parmi toutes les équipes de sport professionnel, soit respectivement 77 millions pour le Barcelone et 75 millions pour le Real Madrid.

Les athlètes américains viennent loin derrière. Le plus populaire est le joueur de basketball LeBron James, avec près de 22 millions de «J’aime», souligne Forbes.

Une visibilité payante

«Aujourd'hui la valeur marchande du sportif se mesure non seulement à sa performance et à sa présence dans les médias traditionnels, mais aussi à son implication accrue sur les médias sociaux», soutient l’agence Unikeo Sport numérique.

Une plus grande popularité sur les médias sociaux viendra augmenter la valeur des commandites.

Sur sa rémunération totale de 80 millions $ US, Cristiano Ronaldo touche pas moins de 28 millions $ US en commandites, de sociétés telles que Nike, Tag, Heuer, Emirates et Samsung Electronics.

Selon l'étude NETendance 2014 de l'organisme CEFRIO, près d'un internaute québécois sur quatre suit une équipe sportive sur les médias sociaux, et jusqu'à 43,3 % des 18 à 44 ans suivent une personnalité publique dont font partie les sportifs.