Série mondiale 2014

Les Giants champions dans une marée bleue!

Publié | Mis à jour

Appelé en renfort après seulement deux jours de repos, Madison Bumgarner a brillé cette fois en relève, mercredi lors du septième match de la Série mondiale, et les Giants de San Francisco ont été sacrés champions grâce à une victoire de 3-2.

Sans surprise, Bumgarner (5-1) a été choisi le joueur par excellence la confrontation ultime. La victoire des Giants marque la première fois depuis 1979 qu'une équipe remporte un septième match de la Série mondiale à l'étranger.

À voir :

Celui qui avait lancé un match complet dimanche soir a intimidé les frappeurs des favoris de la foule pendant les cinq dernières manches, n’accordant que deux coups sûrs. Il a également retiré quatre adversaires sur des prises.
 
L’artilleur de 25 ans a toutefois eu chaud quand il a vu Alex Gordon atteindre le troisième but sur une erreur du voltigeur Gregor Blanco. Bumgarner s’est ensuite chargé de Salvador Perez pour mettre un terme à la saison 2014.
 
Utilisé en relève pour une première fois depuis les éliminatoires de 2010, le gaucher a du même coup établi un nouveau record du baseball majeur en travaillant pendant 52 manches et deux tiers au cours des mêmes séries.
 
En 2001, Curt Schilling avait officié durant 48 manches et un tiers pour les Diamondbacks de l’Arizona.
Sandoval devant Grissom
 
De son côté, Pablo Sandoval a claqué trois fois en lieu sûr, pourtant son total lors des présentes éliminatoires à 26, ce qui constitue une nouvelle marque du baseball majeur.
 
Le puissant cogneur a notamment devancé Marquis Grissom à ce chapitre, un ancien des Expos de Montréal.
 
Trois fois en cinq ans
 
Les Giants sont ainsi devenus la première formation qui visite à remporter un septième duel en Série mondiale depuis 1979. À l’époque, les Pirates de Pittsburgh avaient défait les Orioles à Baltimore.
 
 
L’équipe californienne a donc mis la main sur huitième titre de championnat, son troisième en cinq ans, elle qui a enlevé les honneurs d’une septième rencontre lors de la confrontation finale pour la première fois depuis son création.
 
Quant à eux, les Royals n’ont pu répéter l’exploit réussi en 1985, à l’occasion de leur seul sacre.
 
Par ailleurs, Bruce Bochy, des Giants, a rejoint un club sélect des gérants ayant remporté trois Séries mondiales en carrière.
 
Pour la sixième fois de l’histoire, les champions ont été les représentants du meilleur deuxième de leur association.
 
Morse donne le ton
 
À l’attaque, Michael Morse a produit deux points. Il a d’abord ouvert le pointage avec un ballon-sacrifice en début de deuxième manche, poussant au marbre Sandoval, qui avait été atteint par un lancer de Jeremy Guthrie (1-1).
 
Hunter Pence, auteur d’un simple quelques minutes plus tôt, a ensuite marqué sur un autre ballon-sacrifice, cette fois de la part de Brandon Crawford.
 
La réplique des Royals n’a pas tardé. Dès son tour au bâton, Gordon a frappé un double aux dépens de Tim Hudson et Billy Butler a péniblement réussi à devancer le relais dans le gant du receveur.
 
Quelques minutes plus tard, Gordon a égalé la marque grâce à un ballon-sacrifice d’Omar Infante.
 
Difficile pour Hudson
 
Après avoir donné un simple à Escobar, Hudson a pris le chemin des douches. À 39 ans, celui qui est devenu le plus vieil artilleur de l’histoire du baseball majeur à entamer un septième match en Série mondiale aura finalement effectué le plus court séjour pour un partant dans une telle rencontre depuis Bob Turley, des Yankees de New York, en 1960.
 
Il s’agit également d’une deuxième partie de suite où le partant des Giants ne parvient pas à franchir la deuxième manche. Mardi, Jake Peavy a été remplacé après seulement quatre retraits dans une défaite de 10-0.
Jeremy Affeldt s’est ensuite amené au monticule, avant que Bumgarner ne fasse son entrée en scène comme releveur.
 
À la quatrième reprise, Morse a remis ça avec un simple qui a permis à Sandoval de donner les devants 3-2 aux visiteurs.
 
En trois manches et un tiers, Guthrie a alloué trois points sur quatre coups sûrs, tout en retirant trois adversaires sur des prises.