Série mondiale 2014

Les Giants à un pas de l’exploit

Publié | Mis à jour

Les Giants de San Francisco pourraient devenir la troisième formation dans les cinquante dernières années à remporter la Série mondiale à trois reprises en cinq ans, mardi, lors de la sixième partie face aux Royals de Kansas City.

Seuls les Yankees de New York, qui ont triomphé à quatre occasions entre 1996 et 2000, et les Athletics d’Oakland, qui ont été couronnés trois fois d’affilée en 1972, 1973 et 1974, avaient réussi l’exploit depuis 1964.

La formation californienne mène cette confrontation finale, au meilleur des sept parties, par trois matchs à deux. Toutefois, les deux prochains duels de cette Série mondiale seront présentés au Kaufmann Stadium, domicile de l’équipe du Missouri.

Les Giants, qui ont vu Madison Bumgarner réussir une autre performance exceptionnelle en éliminatoires, dimanche, dans un triomphe de 5-0, feront confiance à Jake Peavy pour les mener au zénith.

Le lanceur droitier avait amorcé la deuxième rencontre entre les deux équipes, la semaine dernière. Peavy n’avait pas été à la hauteur en accordant quatre points mérités sur six coups sûrs en cinq manches de travail dans un match qui s’est terminé 7-2 à l’avantage des Royals. Il s’agira d’une quatrième présence au monticule en octobre, après une apparition en série de division et un autre en série de championnat.

Au final, Peavy (1-1) a conservé une moyenne de points mérités de 3,68 en 14 manches et deux tiers sur la butte.

Face à Ventura

De leur côté, les Royals enverront Yordano Ventura (0-0).

Peavy et Ventura s’affronteront donc pour une deuxième fois en Série mondiale. Lors de la deuxième partie, Ventura n’avait pas été impliqué dans la décision en accordant deux points mérités sur huit coups sûrs en cinq manches et un tiers.

Ventura devra se méfier de Hunter Pence et de Pablo Sandoval, les deux menaces offensives de cette finale du baseball majeur pour les Giants. La paire a en effet frappé, au total, 17 fois en lieu sûr, avec un circuit (Pence) et neuf points produits.

De leur côté, les Royals devront ouvrir la machine, eux qui ont marqué 15 points en cinq parties, dont sept lors de la seule deuxième rencontre.