Crédit : Al Charest/Calgary Sun/QMI Agency

LNH

Un neuvième Sutter dans la LNH

Publié | Mis à jour

Un autre chapitre de l’une des plus grandes traditions familiales du sport a été écrit la semaine dernière lorsque Brody Sutter est devenu le neuvième membre de sa famille à jouer dans la Ligue nationale (LNH).

Aussi, passer à l’histoire fut encore mieux pour le jeune homme de 23 ans, fils de Duane Sutter, car il a eu la chance de disputer son premier match au Madison Square Garden (MSG), non loin de l’endroit où son père a soulevé la coupe Stanley quatre fois avec les Islanders de New York.

Toutefois, n’allez pas dire cela à l’attaquant de 6 pi 4 po des Hurricanes de la Caroline.

«Pour moi, le fait d’évoluer au Saddledome est beaucoup plus intéressant que d’être au MSG, a-t-il commenté quelques heures avant de disputer sa deuxième partie dans la LNH à Calgary, sa ville natale. Évidemment, c’était ma première expérience à New York, à l’intérieur du plus célèbre aréna du monde et ce fut plaisant. Cependant, jouer ici est nettement plus gratifiant et agréable.»

Et il aurait certes pu ajouter l’adjectif «cher».

En effet, le produit des Buffaloes de Calgary au niveau midget a été submergé de demandes de billets en prévision de la rencontre face aux Flames, et ce, depuis la fin de son séjour avec les Checkers de Charlotte de la Ligue américaine (LAH). Ainsi, il a pu prendre un repas avec ses proches, mercredi soir. Heureusement pour lui, ses deux sœurs ont usé de magie par le biais de Facebook et le paternel a utilisé ses contacts au sein de l’organisation des Flames; conséquemment, la famille Sutter a fait sentir sa présence dans la bâtisse, jeudi.

«Il y avait environ 25 personnes pour moi, donc il y avait une grosse foule!», a rigolé Brodie Sutter, un choix de septième tour des Hurricanes en 2011 qui a passé une bonne partie des quatre campagnes précédentes dans la LAH, après un passage de quatre ans avec les Hurricanes de Lethbridge, au sein de la Ligue de l’Ouest.

Boychuk également appuyé

Son coéquipier Zach Boychuk, aussi un ancien de Lethbridge qui eu l’opportunité d’évoluer avec Sutter, qui a participé à son 100e affrontement dans la LNH le même soir, était également bien supporté, puisque plus de 40 personnes l’ont encouragé dans les gradins.

«J’ai dû en acheter quelques-uns, mais tout le reste est passé par Kijiji; heureusement pour moi, un match Caroline-Calgary n’est pas l’événement le plus vendeur!, s’est exclamé le joueur de 25 ans qui en était seulement à sa deuxième présence au Saddledome depuis qu’il a été choisi au 14e tour du repêchage de 2008.

Les deux hockeyeurs garderont en mémoire cette soirée, d’autant plus qu’ils ont assisté à des joutes des Flames quand ils étaient plus jeunes.

«Je me rappelle à quel point c’était bruyant dans la Mer rouge (en anglais, «The C of Red»), surtout lorsque l’équipe se présentait sur la patinoire, a renchéri Sutter au sujet du parcours éliminatoire de Calgary en 2004. C’est une chose que vous n’oubliez jamais.»