Crédit : USA Today Sports

Série mondiale 2014

Royals : des similitudes entre 1985 et 2014

Publié | Mis à jour

Serait-ce le début d’une autre longue épopée pour les Royals de Kansas City?

Avant sa conquête de la Série mondiale en 1985, aux dépens des Blue Jays de Toronto en série de championnat et des Cardinals de St. Louis lors de la phase ultime, la formation du Missouri avait participé aux matchs éliminatoires à sept occasions en 10 tentatives.

D’ailleurs, les Royals tiraient de l’arrière 3-1 au cours de ces deux séries.

«En ce temps, les Royals pouvaient être dans le coup et conserver leurs joueurs talentueux, a indiqué jeudi George Brett, le plus grand joueur à avoir porté l’uniforme des Royals. Ils ont accordé à Frank White, Hal McRae, moi-même et plusieurs autres des contrats à long terme.

«(Récemment) nous avons consenti ce même genre de pactes à Alex Gordon, Alcides Escobar et Salvador Perez. Serons-nous capables de conserver Mike Moustakas et Eric Hosmer? Ou de jeunes lanceurs comme Greg Holland, Kelvin Herrera et Danny Duffy?

«Ça dépend de ce que veut faire M. Glass.»

David Glass est le propriétaire des Royals et c’est lui qui limite le budget, alors que le directeur général Dayton Moore s’occupe de le dépenser.

«Je vais t'identifier un aspect similaire de l’équipe de cette année à celle de 1985, a continué Brett, maintenant le vice-président des Royals. [En 1985], nous étions jeunes, athlétiques et rapides. Cette équipe est jeune, athlétique et rapide.»

Les 40 466 spectateurs présents au Kauffman Stadium pour la deuxième partie de la Série mondiale face aux Giants de San Francisco, mercredi dernier, semblaient faire autant de bruit que le bon vieux Metrodome de Minneapolis, lorsqu’il était rempli, alors que les Royals ont marqué cinq points en sixième manche. Ils ont finalement remporté le match 7-2.

Brett a indiqué que l’atmosphère dans le stade est meilleure que ce qu’elle était.

«Voyons voir: nous avions perdu en cinq parties en 1976 et 1977, et en quatre en 1978 lors de la série de championnat, a souligné Brett. Puis, nous avons perdu en Série mondiale en 1980 contre les Phillies de Philadelphie. Par la suite, nous nous sommes inclinés face aux Athletics d’Oakland en série de division en 1981 et aux Tigers de Detroit en 1984 en série de championnat.

«Donc, avant que nous atteignions la Série mondiale en 1985, nos partisans s’étaient habitués à nous voir qualifiés pour les séries éliminatoires.»

Il y a eu plus de changement au Kauffman Stadium que le nom depuis 1985. En ce temps, un pâturage vert, une vache ou deux et une autoroute étaient au-delà des estrades populaires, à l’arrière du stade.

Depuis, le tableau indicateur a été changé et des sièges ont été ajoutés, donc «le bruit vient de partout», selon Brett.

«Ça fait 29 ans que les partisans attendent cela. C’est plus fort. C’est plus électrique. Notre ville est encore plus derrière l’équipe, a terminé Brett, 61 ans. La jeune génération se sent près de la formation en raison d’Instagram, Facebook et Twitter, vous savez, ce genre de choses dont je ne comprends absolument rien.»