Crédit : REUTERS

Tennis

Serena Williams subit une râclée

Agence QMI / Joanie Godin

Publié | Mis à jour

Il y a de ces jours où absolument rien ne fonctionne. C’était ce genre de journée pour Serena Williams au Championnat de la WTA, mercredi, à Singapour.

La numéro un mondiale a carrément reçu une leçon de tennis de la part de la Roumaine Simona Halep, qui a mis à peine 65 minutes pour l’emporter 6-0, 6-2.

Oui, vous avez bien lu un zéro. Il s’agissait seulement de la huitième fois de sa carrière professionnelle – soit depuis 1995 – que Williams perdait une manche à zéro.

Ce premier set a été particulièrement cauchemardesque pour la double championne en titre, qui a ainsi vu sa série de victoires s’arrêter à 16 à ce championnat de fin de saison.

Halep s’est emparée des trois séquences au service de l’Américaine au premier engagement sans trop avoir à forcer, alors que Williams a commis six doubles fautes et 18 fautes directes, en seulement 20 minutes. À un certain point, la détentrice de 18 titres du Grand chelem semblait tellement découragée et fâchée qu’elle a lâché un «f*** service!» entre deux mises en jeu. Elle venait ainsi de bien résumer sa performance.

Mais il ne faut pas non plus minimiser la performance de Halep, qui a fait preuve de constance et de beaucoup d’agressivité. Elle n’a jamais cessé de mettre de la pression sur le service de sa rivale et a attaqué son revers presque tout le match, voyant que ce n’était pas le meilleur coup de Williams. Cette dernière avait toujours une fraction de seconde de retard sur le jeu et un jeu de pieds plutôt déficient.

«Je suis certaine que ce n’était pas sa meilleure journée, mais j’ai très bien joué, j’ai été agressive, je sautais rapidement sur les balles pour ouvrir le terrain et mon service était au rendez-vous. J’ai trouvé une façon de me battre pour tous les points», a-t-elle dit en entrevue sur le terrain après coup.

Un peu plus serré

Malgré le pointage sévère, la deuxième manche a été plus chaudement disputée. Williams a même obtenu au moins une balle de bris à chacune des présences au service de Halep, ce qui aurait pu faire basculer la rencontre. Mais chaque fois, la petite Roumaine s’en est sortie. Au final, les deux joueuses ont même obtenu le même nombre de chances de briser, soit six. La grosse différence, c’est que Halep en a profité cinq fois, contre aucune pour Williams.

Plus grosse victoire

Halep, qui a occupé le deuxième rang mondial cet été, a paru calme tout au long de la rencontre. Une fois la victoire en poche, elle a levé les bras dans les airs, avant de se prendre la tête, l’air de se demander si elle rêvait.

«C’est la plus grosse victoire de toute ma vie, a admis la joueuse de 23 ans.

«Je ne peux pas expliquer comment je me sens en ce moment. Je suis très contente. C’était mon rêve de battre une des sœurs Williams. Elles ont été très bonnes et sont encore d’excellentes joueuses.»

Halep a souligné qu’elle devait maintenant rapidement passer à autre chose.

«Je me sens incroyablement bien en ce moment, mais je dois rapidement oublier ce match si je veux aller loin dans ce tournoi. Mais après, je vais faire la fête, c’est certain», a-t-elle sagement dit.