Série mondiale 2014

La Série mondiale commence ce soir

Publié | Mis à jour

Après quelques jours de congé bien mérités, les Giants de San Francisco et les Royals de Kansas City entameront la Série mondiale de baseball, mardi soir, au domicile de ceux-ci.

D’ailleurs, les champions de la Ligue américaine veulent poursuivre leur séquence de huit victoires en éliminatoires 2014. S’ils parviennent à continuer leurs exploits, les représentants de la formation du Missouri permettront à leur organisation de décrocher son premier titre depuis 1985.

Cependant, leurs rivaux de la Californie ne seront nullement intimidés, car ils sont des habitués des rencontres importantes. Les Giants ont en effet été couronnés en 2010 et en 2012.

Shields pourra-t-il revenir en force?

Pour le match initial du tour ultime, le gérant des Royals, Ned Yost, fera confiance au vétéran James Shields. Cependant, le droitier en sera à sa première présence sur la butte en 11 jours, lui qui aurait pu entamer le quatrième affrontement de la série face aux Orioles de Baltimore.

Selon ce qu’a indiqué le quotidien «Kansas City Star» lundi, le numéro 33 était aux prises avec une pierre au rein au cours des récents jours. Aussi, le principal intéressé a dû composer avec une «douleur insupportable» avant de se soumettre à un examen d’imagerie par résonance magnétique qui a révélé le problème.

L’ancien as lanceur des Rays de Tampa Bay a remporté sa seule décision des rencontres d’après-saison, ayant limité les Angels de Los Angeles à deux points en six manches lors de la série de section.

Le rival de Shields (1-0) en lever de rideau sera l’artilleur gaucher Madison Bumgarner (2-1), qui en sera déjà à une cinquième sortie éliminatoire. Jusqu’ici, il revendique une moyenne de points mérités de 1,42, ayant alloué cinq buts sur balles et éventé 28 rivaux au bâton en 31 manches et deux tiers.

Des offensives bien huilées

Les deux partants devront certes se méfier des frappeurs auxquels ils devront se mesurer. À Kansas City, Eric Hosmer ne dérougit pas en vertu d’une moyenne de ,448. Il a totalisé 13 coups sûrs, incluant deux circuits, et produit huit points.

Étincelant en défensive, Mike Moustakas excelle également au plan offensif, puisqu’il a envoyé quatre lancers par-dessus la clôture. Pour sa part, Alex Gordon a fait compter neuf points malgré un rendement de ,222 à la plaque.

Du côté des Giants, Brandon Belt et Travis Ishikawa ont fait marquer six et sept points, respectivement. Quant à Pablo Sandoval, il n’en a produit qu’un, mais il affiche une moyenne de ,326 grâce à 14 coups sûrs en 43 apparitions dans le rectangle.

Avant que la série ne se transporte à San Francisco pour les matchs 3, 4 et 5, le porte-couleurs des Giants Jake Peavy amorcera la deuxième confrontation, mercredi. Dans le camp adverse, Yordano Ventura obtiendra ce privilège.