Crédit : USA Today Sports

LNH

Lazar, le nouveau membre de la famille Phillips

Publié | Mis à jour

Chris Phillips et sa femme Erin ont accueilli une nouvelle personne dans leur famille – ou presque – quand Curtis Lazar a fait ses boîtes et emménagé dans le sous-sol de la maison du couple à Kanata, vendredi.

Phillips ne sait pas exactement quelle place prendra la recrue chez lui, mais il est convaincu d’une chose: le joueur de 19 ans est une agréable compagnie.

Après que Lazar eut vécu à l’hôtel pendant un mois, l’entraîneur-chef Paul MacLean a demandé à ses joueurs que l’un d’eux prenne l’attaquant sous son toit. Comme Phillips a déjà trois enfants, ce n’est pas un drame pour lui de nourrir une bouche de plus.

Comme Lazar l’a mentionné, il devrait bien s’entendre avec ses frères et sœurs «adoptifs», Ben, 11 ans, Zowie, 10 ans, et Niomi, 7 ans.

«Je pense que je suis plus près de leur âge que de celui de Chris [36 ans], a noté Lazar. Je vais jouer avec les enfants dehors et peut-être aussi jouer avec eux à la PlayStation.»

Fini le restaurant

En fait, Lazar va faire tout en son pouvoir pour aider la famille Phillips dans la maison. Il songe déjà au premier repas qu’il préparera.

«C’est bon pour moi de quitter l’hôtel et de manger des plats cuisinés. C’est une chose à laquelle j’ai vraiment hâte.

«Après que les dernières coupes eurent été faites, Paul MacLean est venu dans le vestiaire et a voulu s’assurer que les gars prennent soin de moi, parce que je suis le bébé du groupe. Ils ont été super pour moi. "Philly" et sa famille vont bien prendre soin de moi.»

Lazar et le gardiennage

Non, les règles de la maison n’ont pas été déterminées, mais Phillips a dû répondre à plusieurs questions des médias.

Pourra-t-il garder les petits?

«Oui, peut-être. Nous allons voir comment ça va aller», a répondu le défenseur, ajoutant qu’il pourra sans doute servir de chauffeur pour mener les enfants au hockey et à leurs autres activités.

Lazar a mentionné qu’il était plus proche des enfants que de Phillips, en termes d’âge.

«C’est vrai, a-t-il pointé. Je lui ai dit de se préparer à jouer à des jeux vidéos avec mon fils.»

A-t-il un couvre-feu?

«Nous n’en avons pas encore parlé, a-t-il rétorqué. Ces questions pourraient continuer longtemps. Aura-t-il à se brosser les dents?»

«Les Sénateurs veulent juste être certains que je me sente bien, a ajouté Lazar. Ç’a été différent pour moi de vivre à l’hôtel au cours du dernier mois, mais c’est ainsi. Je pense que je m’en suis bien sorti.»