Canadiens

Sekac : un but, une danse, une fête!

Publié | Mis à jour

Jiri Sekac n’oubliera jamais son premier match à Montréal. Il a marqué son premier but devant son père, sa mère et sa sœur qui avaient fait le voyage de Prague en République tchèque.

Sekac a déjoué Tuukka Rask avec moins de deux minutes à écouler en deuxième période. Jarred Tinordi a récupéré la rondelle pour la remettre à son coéquipier. Pendant ce temps, c’était la fête dans une section des rouges au Centre Bell. Jiri Sekac, le père, a montré ses talents de danseur pour ensuite embrasser sa fille, Nikole.

Dans le vestiaire de l’équipe après la rencontre, Sekac a regardé avec un air amusé la scène captée par les caméras de télévision.

«La réaction de mon père était tout simplement classique, a dit Sekac avec un immense sourire. J’ai le sentiment que cette courte vidéo se retrouvera un peu partout sur le Web. Mon père n’est vraiment pas le meilleur danseur.»

«Plus sérieusement, je ne pouvais pas choisir un plus beau moment, a-t-il poursuivi. J’ai de la difficulté à exprimer ce que je ressens. Je suis tellement heureux. J’ai eu la chance de marquer mon premier but devant ma famille. En plus, c’était la fête de mon grand-père aujourd’hui.»

Parenteau deux fois

À l’image de Sekac, Pierre-Alexandre Parenteau gardera un bon souvenir de son premier match contre les Bruins dans l’uniforme du Tricolore. Le Québécois a réussi ses deux premiers filets avec sa nouvelle équipe.

«C’est tout un sentiment, je n’oublierai pas mon premier but avec le Canadien, a lancé Parenteau. Plekanec m’a vraiment fait une belle passe sur ce jeu. Ça me soulage un peu puisque j’avais manqué plusieurs occasions à lors de notre voyage de quatre rencontres. »

Parenteau a également glissé un mot sur les cérémonies d’ouverture.

«C’était assez magique avec le flambeau au centre de la glace, a-t-il expliqué. Il n’y a pas une meilleure ville dans la LNH que Montréal pour organiser une soirée semblable.»

Sekac : premier but de sa carrière - TVA Sports