LNH

Lucic : une question de respect

Publié | Mis à jour

Comme il fallait s’y attendre, la Ligue nationale de hockey (LNH) n’a pas mis de temps à sévir à l’endroit de Milan Lucic, vendredi.

Pour son geste obscène commis à l’endroit des partisans du Canadien de Montréal, vers la fin du match de jeudi soir, l’attaquant des Bruins de Boston s’est vu imposer une amende de 5000 $, soit l’amende maximale permise par la convention collective de la LNH.

Dans le vestiaire du Canadien, personne ne semblait avoir réellement vu le geste de Lucic. Ce qui n’a pas empêché Michel Therrien de rappeler une notion importante.

«La Ligue a pris la bonne décision en sévissant. En tant qu’athlète professionnel, il est impératif de faire preuve d’humilité, de respecter les partisans et de respecter la “game”», a-t-il fait valoir.

«Par chance, ça n’est jamais arrivé à un joueur de notre organisation. On ne voudrait pas que ça arrive, non plus», a-t-il ajouté.

Responsable de ses actes

P.K. Subban a également indiqué avoir entendu parler de la séquence sans l’avoir vue.

«Chaque joueur doit être responsable de ses actes. Il y a 50 caméras dans l’aréna. Il y en a toujours une qui parvient à capter ce genre de scène, a souligné le flamboyant défenseur, qui fut lui-même au coeur de l’action en recevant un coup de bâton de Brad Marchand dans la fourche. C’est important d’être conscient des gestes qu’on pose, car ceux-ci sont une réflexion de l’individu que l’on est et de l’organisation que l’on représente.»

Ce geste de Lucic est survenu quelques mois seulement après qu’il eut menacé de faire passer un mauvais quart d’heure à Dale Weise et Alexeï Emelin la prochaine fois qu’il les croiserait sur une patinoire.

La contribution d’Emelin

Si Weise a regardé le match depuis la passerelle, Emelin a sans doute contribué à faire perdre les pédales au mauvais garçon des Bruins.

Il a répondu à la menace en lui servant une bonne mise en échec en pleine poitrine dans les premiers instants de la partie. Si la foule s’est régalée de ce coup d’épaule, le défenseur du Canadien n’a pas tenu à en faire grand état.

«Pour moi, il s’agissait d’un match comme les autres. Cette mise en échec n’avait rien de plus spécial qu’une autre», a soutenu le timide Russe qui a indiqué avoir été davantage satisfait par sa tenue, lui qui effectuait un retour après deux matchs d’absence.

N’empêche, cette mise en échec a réveillé le gros ours qui, tout au long de la soirée, a tenté d’obtenir vengeance. Et c’est en effectuant une mise en échec à Emelin, alors que celui-ci avait le dos tourné, que Lucic s’est vu montrer la direction du cachot. Là, où quelques secondes plus tard, il allait commettre son écart de conduite.

Une amende de 5000$ pour Lucic - TVA Sports