Série mondiale 2014

Les Giants en font une habitude

Publié | Mis à jour

La fête est probablement encore en cours, vendredi, à San Francisco, au lendemain de la qualification des Giants pour la Série mondiale.

Dans un autre match complètement fou des présentes éliminatoires dans le baseball majeur, la formation de la Californie a eu besoin de tout son petit change pour venir à bout des Cardinals de St. Louis lors la cinquième partie de la série de championnat de la Ligue nationale.

C’est Travis Ishikawa qui a semé l’hystérie au AT&T Park grâce à un circuit de trois points à la fin de la neuvième manche.

«Je pense que plusieurs d’entre nous ont complètement oublié qu’il fallait lui laisser toucher le marbre», a souligné sur le site du baseball majeur le lanceur des Giants Madison Bumgarner, qui a mérité le joueur par excellence de la série.

Ça faisait 53 ans qu’un tel scénario n’était pas arrivé dans l’organisation des Giants.

En 1951, Bobby Thomson avait cogné la balle à l’extérieur des limites du terrain pour propulser les défunts Giants de New York vers la Série mondiale.

«Je ne me souviens que d’avoir été poussé sur le sol avec mon chandail déchiré, a souligné Ishikawa. Finalement, j’étais tellement essoufflé d’avoir crié que j’ai dû demander à mes coéquipiers de me relever pour continuer les célébrations.»

Si les Giants ont atteint la Série mondiale en 1989 et 2002, sans succès, il s’agit d’une troisième présence en finale depuis cinq ans pour l’équipe californienne, qui avait tout raflé en 2010 et 2012.

Les Giants auront fort à faire cependant dans un duel de «meilleurs deuxièmes» face aux Royals de Kansas City.

Ces derniers, qui sont toujours invaincus lors des séries éliminatoires, se sont tout d’abord débarrassés des Athletics d’Oakland lors du match-suicide de la Ligue américaine puis ont tour à tour balayé les puissants Angels de Los Angeles et Orioles de Baltimore.

Les Giants ne sont cependant pas en reste, eux qui n’ont perdu que deux des 10 rencontres éliminatoires qu’ils ont disputées en 2014.

Maintenant, ils espèrent devenir la première équipe les Cardinals de St. Louis en 1942, 1944 et 1946 à remporter trois fois les grands honneurs en cinq ans.