Canadiens

«Ça me touche vraiment» - Therrien

Publié | Mis à jour

Après quatre matchs plutôt difficiles, malgré trois victoires, le Canadien de Montréal est parvenu à disputer une première rencontre convaincante.

Bien entendu, on était encore loin de la perfection, mais, au moins, les hommes de Michel Therrien ont offert une performance soutenue.

«Il y a plusieurs points positifs à retirer de cette rencontre. Je suis très satisfait. On a effectué un bon échec-avant et notre attaque massive était plus solide. En plus de réussir à marquer, nous avons été beaucoup plus menaçants avec l’avantage d’un homme», a énuméré l’entraîneur du Canadien.

Résister à la menace

Comme le Tricolore l’a fait face aux Maple Leafs, aux Capitals et aux Flyers, les Bruins ont refusé d’abandonner. Ils ont amorcé la troisième période en force, tentant de rattraper l’écart d’un but que Pierre-Alexandre Parenteau avait provoqué avec 24 secondes à écouler au deuxième tiers.

Cependant, les locaux ont réussi à étouffer la menace en resserrant leur jeu défensif. Une autre fierté de Therrien.

«Nous étions engagés tout au long du match. C’est sûr qu’il y a eu certains passages plus difficiles, mais en troisième période, nous n’avons rien donné», a souligné Therrien.

L’importance des entraînements

Ce dernier souligne que l’entraînement tenu mardi a grandement aidé à rehausser la qualité du jeu de ses ouailles. En raison du calendrier qui les a forcés à prendre la route pour les quatre premiers matchs du calendrier, Therrien et sa troupe n’avaient pas eu le loisir de tenir un seul véritable entraînement complet depuis le début de la saison.

«Dans n’importe quel sport, pour connaître du succès, il faut beaucoup d’entraînement. À ce sujet, les deux prochaines semaines seront importantes, car nous pourrons tenir plusieurs entraînements de qualité.»

Droit au coeur

Comme c’est devenu la tradition depuis quelques années, le Canadien a ouvert la saison avec la cérémonie du flambeau. Comme à l’habitude, chaque joueur a défilé au centre de la glace avec le mythique objet à bout de bras.

Au moment de brandir la torche, Therrien a reçu une ovation monstre de la foule. Une deuxième en quelques minutes.

«Ça me touche vraiment. Tellement que j’ai de la difficulté à exprimer ce que je ressens. J’ai vraiment apprécié la réaction de la foule. C’est significatif pour nous tous de perpétuer la tradition du Canadien de Montréal», a déclaré l’entraîneur avant de prendre congé des médias.