Série mondiale 2014

Les Giants en Série mondiale!

Publié | Mis à jour

Grâce à un circuit de trois points de Travis Ishikawa en fin de neuvième manche, les Giants de San Francisco ont accédé à la Série mondiale après avoir défait les Cardinals de St. Louis au compte de 6-3, jeudi soir.
 
Ishikawa a semé l’hystérie au AT&T Park quand il a retroussé une offrande de Michael Wacha (0-1) derrière la clôture du champ droit, poussant ainsi Joaquim Arias et Brandon Belt au marbre.
 
Arias avait pris la place de Pablo Sandoval sur les sentiers, lui qui avait frappé un simple, avant que Belt n’obtienne un but sur balles.
 
Lors de la finale du baseball majeur, les Giants affronteront donc les surprenants Royals de Kansas City, auteurs d’un balayage face aux Orioles de Baltimore. Le premier duel aura lieu mardi au Kauffman Stadium.
 
La formation californienne est donc sacrée championne de la Nationale pour une 23e fois, elle qui a remporté la Série mondiale à sept reprises, dont en 2010 et 2012.
 
Du côté des Cards, ils avaient été éliminés par les Giants à ce même stade de la compétition en 2012.
 
L’an dernier, l’équipe du Missouri avait été battue en Série mondiale par les Red Sox de Boston, deux années après avoir enlevé les grands honneurs.
 
Remontée des Giants
 
Les visiteurs croyaient bien en avoir fait assez pour provoquer un sixième match dans cette série de championnat de la Ligue nationale, quand Tony Cruz a claqué une longue balle au quatrième tour au bâton, qui donnait les devants 3-2 aux siens.
 
Cruz, qui remplace le receveur Yadier Molina, blessé à un muscle oblique, n’a fait qu’une bouchée d’un tir du partant des Giants Madison Bumgarner, l’expédiant à plus de 404 pieds du marbre.
 
Quelques minutes plus tôt, c’est Matt Adams qui avait claqué un circuit solo.
 
Les Cards avaient pris les devants à la suite d’un double de Jon Jay, qui avait permis à Cruz de marquer.
 
La réplique des Giants n’a pas tardé. La recrue Joe Panik a cogné un coup de quatre buts en fin de troisième aux dépens d’Adam Wainwright. Gregor Blanco l’a précédé à la plaque.
 
Puis, en fin de huitième, Michael Morse a envoyé un lancer du releveur Pat Neshek de l’autre côté de la clôture, créant ainsi l’égalité 3-3.
 
Les Cards ont ensuite menacé au tour suivant, mais un double jeu amorcé par le joueur d’arrêt-court Brandon Crawford a avorté le tout, avant que le lanceur Jeremy Affeldt (1-0) ne complète le boulot.
 
Bumgarner honoré
 
Les partants Bumgarner et Wainwright n’ont pas été vilains, le premier étant même nommé le joueur par excellence de la finale dans la Nationale.
 
Bumgarner, qui avait mené les siens à la victoire lors du premier duel face à St. Louis, a accordé trois points sur cinq coups sûrs en huit manches de travail, tout en passant cinq adversaires dans la mitaine, jeudi soir.
 
Quant à Wainwright, il a concédé deux points et quatre frappes en lieu sûr en sept présences sur le monticule. Il a éventé sept rivaux.