LNH

Une douce revanche

Publié | Mis à jour

Ça fêtait fort dans le vestiaire du Lightning de Tampa Bay après cette éclatante victoire de 7-1 face au Canadien de Montréal, lundi. La musique des Rolling Stones jouait à tue-tête et les joueurs se faisaient des «high five» bien sentis.

Sans le dire clairement, les joueurs sont prudents dans ce type de situation, on avait de travers la défaite en quatre matchs contre le Canadien le printemps dernier.

Et on a pris les grands moyens pour savourer une douce revanche.

«Ce n’était pas une domination totale...» a commencé par expliquer le gardien Ben Bishop, sans grande conviction.

«Tous nos joueurs ont bien joué, a-t-il poursuivi. Stamkos était dû pour connaître un grand match et cela s’est matérialisé. Il a prouvé pourquoi il s’agit d’un des meilleurs joueurs sur la planète.»

Le défenseur Anton Stralman a littéralement volé un but à Jiri Sekac au début de la deuxième période. Son plongeon in extremis a tout juste empêché la rondelle de traverser la ligne rouge alors que Bishop était hors position.

«J’ai été chanceux en étant à la bonne position au bon moment. J’étais content de réaliser que la rondelle n’avait pas traversé la ligne, car au début, je croyais que c’était le cas. Ma cheville gauche a fait le travail», a mentionné Stralman.

Bishop solide

Bishop a été solide même s’il a été peu occupé. Il a notamment volé un but à Tomas Plekanec en début de troisième période.

Stamkos était heureux d’avoir enfin réussi à marquer après deux matchs sans avoir trouvé le fond du filet

«J’ai appris avec les années qu’une fois qu’on a marqué un but, on a plus de confiance par la suite, a dit le capitaine du Lightning. On joue mieux avec la rondelle sans précipiter le jeu. Je me sentais bien. Et j’étais très content de voir que plusieurs gars ont réussi à faire allumer la lumière rouge.»

«De début à la fin, ce fut un bon match. Nous n’avons jamais dérogé de notre plan et cela a rapporté.»

Enfin, le défenseur Victor Hedman, qui a connu une soirée de quatre points, savourait aussi le moment.

«On savait que le Canadien avait réussi à revenir de l’arrière lors de ses derniers matchs, alors on a fait bien attention. C’était une grande performance de la part de notre équipe», a-t-il conclu dans un large sourire qui en disait long.