Crédit : USA Today Sports

LNH

Clarkson retrouve sa confiance

Publié | Mis à jour

Lentement, mais sûrement, l’attaquant des Maple Leafs de Toronto David Clarkson commence à retrouver sa confiance.

Celui qui a le plus souffert lors de la débandade de la formation de la Ville Reine l’an dernier avance dans la bonne direction vers la reconstruction de son ego. Lorsque sa deuxième saison à Toronto s’est amorcée de la mauvaise façon, avec quelques os fracturés en raison d’une bagarre, somme toute, évitable, il est plutôt devenu un élément d’un troisième trio prometteur.

Étant donné les difficultés du premier trio, avant la victoire de 6-3 des Leafs sur les Rangers de New York, dimanche, Clarkson, Mike Santorelli et Leo Komarov incarnaient la constance dans cette première semaine d’activités de la LNH en montagnes russes.

«Tous les sports, c’est une question de confiance, non?, a souligné Clarkson. Réussir à dévier cette rondelle (NDLR : sur un but refuser en raison d’un bâton élevé, contre les Penguins de Pittsburgh) t’apporte tout de même une petite dose de confiance. Le but d’hier (dimanche) était important.»

Clarkson s’est dirigé au filet et a été récompensé en marquant le cinquième but des siens lors de la deuxième période face aux «Blue Shirts», ce qui a forcé l’entraîneur-chef Alain Vigneault à remplacer Henrik Lundqvist. Le dernier filet de Clarkson remontait au 1er avril face aux Flames de Calgary, l’un de ses cinq buts en 60 rencontres en 2013-2014.

«Au final, dans ce vestiaire, ça ne dérange pas qui marque ou qui ne marque pas, a insisté Clarkson. Nous devons continuer de jouer de la même manière.

«Nous nous sommes améliorés un peu lors de chacune des trois parties que nous avons jouées. Ça prend un peu d’ajustement, mais c’est de cette manière que nous voulons jouer, dans leur zone avec la rondelle profondément dans leur territoire. Je pense que nous avons eu de bonnes chances. C’est toujours mieux lorsque tu joues dans la zone adverse.»

Changement de rôle

Pour Clarkson, sa modeste amélioration par rapport à l’année dernière est survenue malgré un changement dans son rôle alors que ça ne fonctionnait tout simplement pas sur le deuxième trio avec Nazem Kadri et Joffrey Lupul.

«J’essaie de comprendre le tout, a indiqué Clarkson, qui porte maintenant la visière. Avec une grille, c’est difficile de voir la rondelle lorsqu’elle est près de toi. J’essaie des choses pour voir si ça fonctionne.»