Crédit : USA Today Sports

LNH

Seattle a été très près d’accueillir une équipe

Publié | Mis à jour

La ville de Seattle est passée bien près d’obtenir une équipe de la Ligue nationale de hockey en 2013, si l’on se fie à son ex-maire Mike McGinn.

Il y a 15 mois, le conseil municipal de Glendale a voté positivement, par quatre votes contre trois, au maintien des Coyotes en Arizona.

Pourtant, si le vote, jugé controversé pour de multiples raisons, avait été négatif, les Coyotes auraient pu prendre le chemin de Seattle aussi tôt que le lendemain, selon ce que rapporte The Seattle Times.

«La plupart des gens ne réalisent pas à quel point nous étions près d’avoir une équipe de la LNH», a indiqué McGinn, qui a été impliqué dans les négociations.

Toujours selon The Seattle Times, les Coyotes auraient été achetés par l’investisseur Ray Bartoszek et son partenaire Anthony Lanza. L'équipe se serait retrouvée à Seattle le jour suivant le vote et aurait disputé trois saisons au KeyArena avant de potentiellement prendre possession d’un nouvel amphithéâtre.

«Selon ma compréhension, si Glendale n’allait pas de l’avant, alors nous aurions pu avoir une équipe de la LNH», a continué McGinn.

Cette hypothèse a été supportée par un mémo interne de la part de l’Association des joueurs de la LNH, daté du 27 juin 2013 et obtenu par «Forbes», cinq jours avant le vote à Glendale.

La note indiquait que la LNH «mettrait en place immédiatement l’une de plusieurs alternatives, ce qui pourrait mener à une relocalisation de la franchise. Alors que plusieurs villes étaient envisagées, Seattle serait la plus probable.»

Bartoszek aurait même obtenu des garanties de la part de LNH, ce qui l’aurait protégé dans l’éventualité où aucun nouvel amphithéâtre ne soit construit après trois ans. La rumeur voulait même que l’investisseur ait pu déménager à nouveau le club, advenant ce scénario.