Canadiens de Montréal

Bouillon, une inspiration

Agence QMI / Joanie Godin

Publié | Mis à jour

Michel Therrien est devenu un brin émotif lorsqu’il est revenu sur la libération du défenseur Francis Bouillon, mardi.

«C’était très difficile, a laissé tomber l’entraîneur du Canadien, avant de prendre une pause.

«Je le connais depuis qu’il a 17 ans et j’ai vu sa progression.

«On disait vers la fin du camp qu’il y aurait des décisions déchirantes à prendre et celle-là, c’en était une.» - Michel Therrien

Les deux hommes se sont connus à l’époque du Titan de Laval, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il y a une vingtaine d’années.

«Je me souviens que déjà, dans le junior, on disait qu’il était trop petit. Ensuite, quand on a gradué dans la Ligue américaine, on disait la même chose, on le qualifiait de bon petit junior. Mais quand tu regardes tout ça avec du recul, tu te dis: "Quelle carrière il a eue!"», a noté Therrien.

L’entraîneur espère maintenant que l’attitude, le travail et la carrière de Bouillon en inspireront d’autres.

«Si les jeunes et les plus petits joueurs se cherchent une inspiration, Francis en est sûrement une. J’ai beaucoup de respect pour lui et il a eu une carrière exemplaire», a conclu Therrien.