Photo : Valérie Létourneau Crédit : REUTERS / Anne-Marie Sorvin ©Thomson-Reuters

Combats

«Je ne vais jamais lâcher» - Létourneau

Publié | Mis à jour

Une semaine après son impressionnante performance lors du UFC 174, Valérie Létourneau a rendu visite à son entraîneur de boxe Howard Grant.

La Québécoise a remporté une victoire par décision partagée à la suite d'un combat endiablé face à l'américaine Élizabeth Phillips.

À lire et à voir également : 

«Je n'en reviens pas encore...je voulais gagner mais c'est plus qu'une victoire, j'ai gagné du respect, a révélé Létourneau lors d’une entrevue avec Nancy Audet de la chaîne TVA Sports.

Dès le début du combat Létourneau a subi une importante blessure à l'oeil gauche.

Mais il était hors de question pour elle d'arrêter.

«Je souhaitais juste qu'ils n'arrêtent pas le combat avant la fin à cause de ça. Mais dans ma tête, j’étais certaine que c’était cassé! Je ne voyais rien après la deuxième ronde.»

Un sacrifice important

Il y a quelques mois, Létourneau a pris une importante décision : déménager aux États-Unis pour s'entraîner avec une nouvelle équipe en Floride.

La séparation avec sa fille a représenté un grand sacrifice...

«Deux mois sans ma fille, c’est vraiment la chose la plus difficile. Je dirais même que pour ce combat, ça m'a donné plus de force plutôt que cela me déprime. Je l’ai utilisé comme motivation. Je ne vais jamais lâcher, a-t-elle admis.

Létourneau est devenue la première québécoise à se battre pour le UFC.

Un rêve qu'elle caressait depuis plusieurs années et sa détermination a impressionné bien des gens.

La Québécoise a déjà hâte de remonter dans l'octogone.

Elle aimerait obtenir le chance de se battre à Montréal en décembre lors du UFC 181.

(D'après un reportage de Nancy Audet.)