Photo : Jack McInerney, de l'Impact Crédit : © Thomson Reuters 2014

Club de foot Montréal

Problème profond

Publié | Mis à jour

Plus rien ne va chez l’Impact de Montréal et penser que l’officiel a influencé le résultat du dernier match est chercher la réponse au mauvais endroit.

Certes, Chris Penso a pris deux ou trois mauvaises décisions aux dépens de l’Impact, mais ça n’aurait fait que changer le pointage, pas l’issue du match.

À voir et à lire également

Évidemment qu’un tir de pénalité dans la 5e minute change l’allure d’un match, mais l’Impact se place aussi en position vulnérable.

Comment se fait-il que les attaquants du Colorado ont passé la soirée à déborder les arrières montréalais? Et comment se fait-il qu’avec une meilleure possession de ballon, l’Impact n’ait généré que deux ou trois occasions franches?

Le manque d’organisation dans le jeu est flagrant et, surtout, le manque de combativité est évident, même si Frank Klopas est convaincu du contraire.

Saputo doit agir

Joey Saputo, qui a promis des changements plus tôt ce mois-ci, se doit d’aller de l’avant parce que ça ne peut plus durer.

Les partisans sont échaudés et menacent de ne pas renouveller leur abonnement de saison en 2015.

Pour une équipe qui n’atteint pas tous ses objectifs de vente, voilà une menace qui devrait être prise au sérieux.

Mais il s’agit aussi d’une question de fierté parce que ça ne peut pas continuer à ce rythme. Il serait surprenant que Saputo accepte une saison aussi médiocre.

Championnat canadien

Même si l’Impact n’a disputé que le tiers de la saison, il serait peut-être temps de songer à mettre le paquet sur le Championnat canadien.

Mercredi, à Toronto, Klopas devrait faire appel à son véritable meilleur onze possible.

En remportant un autre titre canadien, l’Impact pourrait au mois réchapper sa saison et aspirer à quelque chose en Ligue des Champions.

Parce que force est d’admettre que malgré la faiblesse apparente de l’Association Est, l’Impact est encore plus faible.

Dernier en tout

Quoi de mieux que de faire parler les chiffres pour illustrer les ennuis de l’Impact?

Le club est bon dernier dans la MLS avec sept points, mais est aussi dernier de classe pour les victoires (1), les buts accordés (22) et les buts comptés (9).

De fait, l’Impact est la seule équipe du circuit à ne pas avoir franchi le cap des dix buts cette saison.

Et le Bleu-blanc-noir se trouve désormais à neuf points de la cinquième position et de la dernière place qui donne accès aux séries.

Il s’éloigne plutôt que de s’approcher. C’est mauvais signe.

Et l’Impact n’a gagné que deux de ses 19 derniers matchs en MLS.

Trop de problèmes

Il y a trop de problèmes à régler pour espérer sauver cette saison.

La défense manque de vitesse et le milieu de terrain a un besoin criant de créativité et de nouvelles idées.

Et le pire dans tout ça, c’est que l’Impact ne pourra pas compter sur le repêchage pour se donner de la profondeur puisque comme il y aura double expansion, il repêchera au mieux troisième s’il termine au dernier rang.

Cette belle profondeur qu’on nous vantait tant, elle s’est vaporisée et est maintenant introuvable.