Photo : À quand le changement dans la LNH? Crédit : © Thomson Reuters 2014

Hockey

L'IIHF bannit les «spin-o-ramas»

Publié | Mis à jour

Que vous soyez fervent ou non des tourniquets, ces fameux «spin-o-ramas» dans les séances de tirs de barrage, vous ne les verrez plus dans des compétitions internationales.

La Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) a décidé ce week-end de bannir ces feintes des fusillades et des tirs de pénalité à compter de la saison prochaine.

À voir et à lire également

Plus le droit, donc, d’effectuer un tour complet sur soi-même pour tenter de déjouer le gardien aux Jeux olympiques, au Championnat mondial, etc.

Ce geste est toujours permis dans la Ligue nationale de hockey (LNH), mais le circuit a déjà débattu sur son existence par le passé.

Pour l’instant, le règlement de la LNH stipule qu’un joueur est en droit d’effectuer une rotation à 360 degrés en approchant le filet, tant que le mouvement est en continu. Si la rondelle arrête de bouger pendant la feinte, le geste est considéré illégal et un but éventuel est refusé.

Est-ce que la LNH suivra l’IIHF dans la foulée? Les gardiens en seraient certainement ravis…

Les autres modifications

L’IIHF révise son livre des règlements tous les quatre ans et les modifications adoptées en 2014 sont adoptées jusqu’en 2018.

Voici des modifications apportées cette année, outre la règle du «spin-o-rama» :

  • Les territoires des équipes ont été agrandis. La ligne bleue passe de 21,33 mètres à 22,86 mètres à partir du fond des zones.
  • Le dégagement refusé hybride (comme dans la LNH, NDLR) devient la norme.
  • Le «cheater piece» («morceau du tricheur», traduction libre) ne sera plus autorisé. On retrouve ce petit morceau d’équipement sur le côté du gant d’un gardien de but. On juge que cette pièce ne protége en rien le gardien.

Et voici des suggestions de modifications refusées par l’IIHF :

  • Accorder des pénalités majeures pour agripper, tordre ou retenir la tête d’un adversaire.
  • Déplacer la ligne rouge du but plus près du fond du territoire des equips (de 4 à 3,3 mètres).
  • Réinstaurer les hors-jeux de deux lignes.
  • Accorder une double pénalité mineure pour obstruction envers le gardien.
  • Interdire les gardiens de geler la rondelle sur des tirs provenant d’au-delà de la ligne bleue.