Photo : Les incidents se seraient produits à Thunder Bay. Crédit : Agence QMI

Hockey

Viol : l'Université d'Ottawa suspend son équipe

Publié | Mis à jour

L’Université d’Ottawa a suspendu son équipe masculine de hockey en raison d’allégations d’un viol collectif qui serait survenu à Thunder Bay en Ontario.
 
Des sources ont indiqué à l’Agence QMI que l’agression s’est produite alors que l’équipe jouait à l’Université Lakehead de Thunder Bay. Le club les Gee-Gees se trouvait dans cette ville les 31 janvier et 1er février.
 
La victime alléguée est une femme qui connaît un des joueurs de l’équipe. Les sources disent que plusieurs joueurs seraient impliqués dans cette affaire, mais aucune arrestation n’a encore eu lieu et aucune accusation n’a encore été portée.
 
La victime n’a pas collaboré avec la police de Thunder Bay, qui a confirmé mener une enquête concernant une agression sexuelle.
 
L’université a eu vent des allégations lorsqu’une «tierce partie» a informé la haute direction du service des sports le 24 février à propos d’un incident impliquant certains membres de l’équipe de hockey masculine.
 
«Il s’agit d’une allégation sérieuse», a déclaré le porte-parole de l'Université d'Ottawa, Patrick Charrette. Il ne veut pas dire combien de personnes sont visées par l’allégation de viol collectif.
 
Enquête
 
L’Université d’Ottawa a demandé le lendemain à la police de faire enquête.
 
«L’Université est profondément préoccupée de constater que la haute direction a seulement été mise au courant de ces allégations le 24 février et, qui plus est, par une tierce partie. Ces éléments feront partie des questions abordées au cours de l’examen interne», a affirmé lundi la direction de l’établissement universitaire par communiqué.
 
M. Charette a indiqué qu'aucune information sur cet incident ne serait diffusée, citant les lois sur la protection de la vie privée.
 
«L’université a des attentes élevées à l’endroit de tous nos élèves et du personnel, a déclaré M. Charrette. La faute reprochée ne reflète pas les valeurs qui sont au cœur de l’athlétisme et de la vie étudiante sur le campus.»
 
L’équipe d’Ottawa a une fiche de 17-9-1 et est classée au quatrième rang de la ligue universitaire de hockey de l’Ontario.
 
L’Université d’Ottawa prend tellement cette affaire au sérieux, qu’elle a fait parvenir lundi par courriel à l’ensemble de ses diplômés un «message important», pour annoncer la suspension de son programme de hockey universitaire masculin, avec un lien renvoyant à une déclaration sur le sujet.