Jason Spezza

Photo : Jason Spezza Crédit : Agence QMI

LNH

Spezza de retour face au CH?

Publié | Mis à jour

Si Jason Spezza est prêt à réintégrer la formation, les Sénateurs n’auront pas à lui demander deux fois s’il veut jouer samedi soir, au Centre Bell, face au Canadien de Montréal.

«C’est l’endroit où je préfère jouer alors c’est un facteur pour moi», a déclaré le capitaine de la formation ontarienne, vendredi, avant un voyage en train en direction de la métropole québécoise.

Les Sénateurs ne sont pas certains de ce qu’ils doivent faire à propos de Spezza et de cette blessure à une hanche qui lui a fait rater les trois derniers duels de son équipe.

Il s’approche d’un retour au jeu, mais il pourrait être au repos jusqu’à mercredi prochain, lorsque les Sénateurs se mesureront à l’Avalanche du Colorado.

L’entraîneur Paul MacLean a indiqué qu’il était possible de voir Spezza en uniforme. Son équipe s’est taillé une place en séries éliminatoires sans son talentueux joueur de centre, la saison dernière. Ils ont également remporté leurs trois derniers affrontements.

«Les gars n’attendent pas quelqu’un d’autre pour faire le travail. Parfois, quand tu as ce genre de joueur, tout le monde attend après lui. Lorsqu’il n’est pas là, quelqu’un doit prendre la relève», a expliqué MacLean.

«C’est une attitude que nous devons conserver lorsqu’il [Spezza] sera de retour. Continuons ce que nous faisons et essayons de faire une différence. N’attendons pas son retour pour qu’il la fasse et jouons ainsi chaque soir.»

Premier entraînement complet

Spezza a pris part à un premier entraînement complet vendredi et a semblé à l'aise. Il s’est blessé il y a une semaine dans un cuisant revers de 5-0 face aux Bruins de Boston.

«Je ne suis pas encore certain. Je me sentais bien, j’ai eu un bon entraînement, a commenté l’Ontarien. Je dois parler avec les entraîneurs et ensuite ce sera à eux de prendre une décision.»

«Je vais nettement mieux. Lorsque je me suis blessé, je n’avais pas l’impression que ce serait trop grave. Il y a eu de l’amélioration chaque jour.»

Attendre jusqu’à mercredi ne serait pas une mauvaise chose pour l’athlète de 30 ans.

«Si nous avions joué samedi et dimanche, la décision aurait peut-être été différente, a ajouté Spezza. Parce que nous jouons samedi et mercredi, les joueurs pourraient me conseiller fortement de ne pas prendre part au match de samedi.»

«S’il se sent correct, sans plus, nous attendrons à mercredi, a mentionné MacLean. Ça nous donnera quatre jours de plus. Nous allons le faire jouer lorsque nous saurons qu’il ne se blessera pas à nouveau au même endroit.»