Zachary Fucale

Photo : Zachary Fucale Crédit : REUTERS/Todd Korol © Thomson Reuters 2013

LHJMQ

Fucale pourrait imiter Biron

Publié | Mis à jour

Zachary Fucale collectionne les honneurs collectifs depuis son arrivée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Déjà couronné champion de la coupe du Président et de la coupe Memorial, le gardien titulaire des Mooseheads de Halifax loge parmi les favoris pour défendre les filets d’Équipe Canada junior (ÉCJ) durant la période des Fêtes. Ses chances d’ajouter une médaille à sa récolte seraient évidemment élevées.

Seul le gardien Martin Biron a réussi ce triplé pour le Canada, qui plus est la même saison, sans toutefois y jouer un rôle déterminant en 1997.

Au tournoi de la Coupe Memorial, Christian Bronsard, des Olympiques de Hull, avait œuvré pendant tous les matchs et au Mondial, dans le rôle d’adjoint à Marc Denis, Biron s’était retrouvé entre les poteaux pendant seulement huit secondes, le temps que Denis fasse réparer une pièce d’équipement.

«Ce serait le “fun” de gagner une autre médaille, mais ne sautons pas d’étape», a prévenu Fucale, qui a glissé une médaille d’or au tournoi estival de la Coupe Ivan Hlinka (moins de 18 ans).

«Je devrai d’abord être invité au camp de sélection d’ÉCJ où je devrai offrir de bonnes performances afin d’obtenir mon poste au sein de l’équipe», a ajouté avec sagesse, l’espoir du Canadien de Montréal.

Cet été, seulement trois gardiens avaient été invités au camp préparatoire de Lake Placid : Jake Paterson (Saginaw, 19 ans), Eric Comrie (Tri-City, 18 ans) et Fucale, également âgé de 18 ans.

«Les dirigeants ont évalué plein de gars depuis le début de la saison et j’imagine qu’ils miseront sur les gardiens qui sont sur une bonne lancée.»

Samuel Morin : unique espoir à la ligne bleue

De son côté, insatisfait de son premier match, durant lequel il a avalé de travers une tassé de café (sur une feinte et le but du Russe Vladimir Tkatchev), Samuel Morin pourrait néanmoins être le seul défenseur de la LHJMQ à recevoir une invitation pour le camp de sélection d’ÉCJ.

«On verra bien d’ici quelques semaines. Saison après saison, j’ai toujours prouvé que j’étais parmi les meilleurs de mon groupe d’âge», a affirmé le porte-couleurs de l’Océanic de Rimouski.

Au camp estival d’ÉCJ, Michael Matheson, des Eagles de Boston College (NCAA), était l’unique représentant de la Belle Province. Matheson  (Panthers de la Floride) était l’un des six choix de premier tour de la Ligue nationale parmi les 10 invités.

«Ils doivent avoir une bonne raison [d’inviter les choix de premier tour] mais après le repêchage, ton rang de sélection ne veut pu dire grand-chose. Équipe Canada ne s’attarde pas à la réputation, mais aux performances», a plaidé Morin, sélection de premier tour des Flyers de Philadelphie en juin dernier.