Photo : P.K. Subbam Crédit : Agence QMI

Hockey

Équipe Canada : Subban, un cas incertain

Publié | Mis à jour

Le décompte est lancé pour les Jeux olympiques d’hiver de 2014, qui auront lieu à Sotchi en Russie au mois de février prochain.

Pour les amateurs de hockey au Canada, il n’y a qu’une seule question : est-ce que l’équipe de hockey masculine va encore remporter la médaille d’or?

Malheureusement, il est impossible de le prédire. Les Russes, les Américains et les Suédois auront sans doute leur mot à dire à ce sujet.

Clairement établir qui portera l’unifolié n’est pas évident non plus. Tout dépendra des performances des Canadiens au cours des prochaines semaines. Hockey Canada a jusqu’au 31 décembre pour soumettre sa formation finale.

Voici, selon mes sources, la liste de joueurs qui sont à peu près assurés d’un poste.

Attaquants

Sidney Crosby – Penguins de Pittsburgh
Jonathan Toews – Blackhawks de Chicago
Steven Stamkos – Lightning de Tampa Bay
John Tavares – Islanders de New York
Rick Nash (s’il est en santé) – Rangers de New York

Défenseurs

Shea Weber – Predators de Nashville
Drew Doughty – Kings de Los Angeles
Duncan Keith – Blackhawks de Chicago

Gardien

Roberto Luongo – Canucks de Vancouver

Au niveau des attaquants, la seule surprise est probablement Rick Nash. Mais sachez que son expérience internationale compte pour beaucoup. Son apport offensif aussi.

Ne soyez pas surpris si Logan Couture porte les couleurs du Canada. On apprécie sa grande polyvalence. C’est le type de joueur que l’entraîneur-chef Mike Babcock affectionne particulièrement. Il pourrait l’utiliser à toutes les sauces sans aucune crainte.

Trop agressif?

En défensive, on me dit que P.K. Subban demeure un cas incertain pour les décideurs d’Équipe Canada. Selon mes informations, si la décision devait être prise aujourd’hui, Subban ne figurerait pas sur l’équipe.

On reconnaît l’immense talent du défenseur du Canadien de Montréal, mais on se demande si son style cadrera bien avec le type de jeu que veut préconiser le Canada.

Certaines sources me disent que son style plutôt agressif et ses grosses mises en échec pourraient lui jouer des tours sur les surfaces internationales. Shea Weber en est un exemple parfait. Il a dû s’ajuster au jeu international et mieux calculer ses gros coups d’épaule.

Ce qui pourrait particulièrement étonner est le fait qu’on juge ne pas avoir besoin de l’apport offensif d’un Subban particulièrement en raison de la présence de Weber et Doughty.

Ce que le Canada recherche surtout, ce sont des défenseurs fiables qui feront le travail. C’est donc le jeu défensif de Subban et sa prise de décisions qui feront foi de tout. Il sera donc intéressant de voir si l’as défenseur du Tricolore réussira à convaincre le directeur général Steve Yzerman et l’état-major d’Équipe Canada.

Une chose est certaine, ne pas faire de place au gagnant du trophée Norris susciterait de vives réactions.

Et Carey Price?

Devant le filet, plusieurs options se présentent. Roberto Luongo connaît un bon début de saison mais on veut surtout pouvoir compter sur un cerbère expérimenté. Équipe Canada ne veut surtout pas se retrouver en terrain hostile avec trois gardiens qui n’ont jamais vécu l’expérience olympique.

À moins d’un revirement spectaculaire, Luongo y sera. Carey Price, lui? S’il continue de jouer de la sorte, le gardien du Canadien pourrait non seulement représenter le Canada à Sotchi, il pourrait fort bien être le gardien partant.