Pierre Lavoie

Photo : Pierre Lavoie Crédit : Agence QMI

Sports amateurs

Le dernier Ironman de Pierre Lavoie

Publié | Mis à jour

Pierre Lavoie n’a jamais rien fait à moitié. Vendredi, il a mis le point final à sa carrière d’athlète Ironman en prenant part au plus prestigieux événement de ce sport, à Kailua-Kona, à Hawaii.

À 50 ans, Lavoie a décidé qu’il était temps pour lui de laisser un peu de temps d’entraînement afin de se concentrer, entre autres, sur le Grand Défi portant son nom, qui prend de l’ampleur année après année.
 
Lavoie a entamé la première étape de 3,8 km de nage, à 7 h. Il l’a complétée en 1 h 1 min 20 s, prenant le 18e rang de sa catégorie d’âge chez les hommes, les 50-54 ans.
 
Le Saguenéen a toutefois profité de sa force, le vélo, pour reprendre du terrain sur ses adversaires. Après les 180 km cyclistes, Lavoie était neuvième. Il a par la suite pris cinq places dans les premiers kilomètres du marathon.
 
Pour son dernier triathlon, il espérait battre le record chez les 50-54 ans, qui était de 9 h 26 min 21 s. Selon les résultats non officiels au moment de mettre sous presse, Lavoie a terminé la compétition au deuxième rang de sa catégorie d’âge, en 9 h 23 min.
 
Page tournée
 
Sa conjointe, Lynne Routhier, a également tourné une page importante de sa vie.
 
Héroïne obscure de l’organisation du Grand Défi Pierre Lavoie, Mme Routhier était également de chaque compétition d’Ironman de son conjoint.
 
«Ça fait 25 ans qu’on est dans le monde du triathlon, a-t-elle souligné. Les journées de compétition d’Ironman ont été les plus belles de ma vie.
 
«Par contre, avec l’ampleur que prend le Grand Défi, ça commençait à faire beaucoup.» Mme Routhier et leurs deux enfants, Bruno-Pierre et Joly-Ann, n’étaient pas les seuls présents pour encourager Lavoie. Une délégation d’une trentaine de personnes, famille, amis et collègues de travail, ont fait le voyage afin d’assister au dernier Ironman du Québécois.
 
La journée de Carfrae
 
L’Australienne Mirinda Carfrae a régné sur Big Island. L’athlète a non seulement remporté l’épreuve chez les femmes, mais son temps de 8 h 52 min 14 s a battu le record du parcours.
 
Carfrae a également bouclé la partie marathon en 2 h 50 min 39 s, un autre record. Le champion chez les hommes, Frederik Van Lierde, l’avait conclu en un peu plus de 2 h 51 min.