Photo : P.K. Subban Crédit : Agence QMI

Canadiens de Montréal

P.K. Subban prend le blâme

Publié | Mis à jour

P.K. Subban n’en menait pas large à son retour dans le vestiaire, mercredi, après la défaite de 3-2 du Canadien de Montréal contre les Flames à Calgary.

Sa punition écopée avec moins de deux minutes à écouler à la rencontre a anéanti les espoirs du CH de compléter sa remontée.

À LIRE AUSSI : «Norte meilleur match» - Hartley

«Avec aussi peu de temps à faire au match, tu ne peux te permettre de donner un double-échec à un adversaire. J’ai coûté cher à mon équipe. J’ai écopé de deux punitions. Deux mauvaises punitions», a indiqué le ­défenseur, qui se trouvait également au cachot lorsque Curtis Glencross a creusé l’écart à 3-0.

«Je suis d’accord avec lui», a sèchement laissé tomber Michel Therrien, lors de son point de presse.

Lent début de match

Le récipiendaire du trophée Norris, auteur de son premier but de la saison dans le revers, est sévère envers lui-même. Il n’aurait pas eu à prendre le blâme si ses coéquipiers et lui avaient offert un ­effort soutenu pendant 60 minutes.

«C’est difficile de revenir de l’arrière lorsque tu perds 3-0, a déclaré Alex Galchenyuk. Nous avons obtenu quelques occasions, mais en fin de compte, on s’est mis en marche trop tard.»

«Nous n’étions pas prêts. On a joué sur le bout du bâton, nos passes n’étaient pas précises et on ne bougeait pas nos pieds. C’est beau de dire que nous sommes encore au début de la saison, il faut tout de même être prêt dès le départ», a pour sa part lancé Subban.

Erreurs coûteuses

Sur ce point, l’entraîneur du ­Canadien ne paraissait pas du même avis. Se basant sur le nombre de tirs, Therrien a soutenu que le niveau d’intensité de son groupe n’avait pas été un problème.

«Nous avons commencé le match en imposant notre rythme. Ils ont profité de chaque occasion. Après une période, c’était 12-5 dans les lancers et on perdait par deux buts… On a tout de même continué de respecter le plan de match.»

Le Canadien devra oublier rapidement cette défaite, car il reprend le collier dès ce soir à Edmonton.

«Il n’y aura pas d’ajustements majeurs à apporter. Les erreurs que nous avons faites ont été coûteuses. Et chaque fois qu’on a commis une ­erreur, on a mal réagi», a soutenu Therrien, refusant de dévoiler qui protégerait le filet du Canadien face aux Oilers.

Josh Gorges n’a effectué qu’une seule présence en troisième période. Au moment de mettre sous presse, on ignorait toujours s’il souffrait d’une blessure.