Photo : Près de 1200 cyclistes ont participé à la Cyclosportive La Montréalaise. Crédit : AMANDA LAPRADE/Agence QMI

Cyclisme

Cyclosportive «La Montréalaise» : une belle réussite

Publié | Mis à jour

Près de 1200 cyclistes étaient sur la ligne de départ, boulevard Marie-Victorin à Candiac, samedi matin, pour la première présentation de la Cyclosportive La Montréalaise.

Le vent et la froide température, qui oscillait autour de 10 degrés Celsius à 7 h 30, n’ont pas réussi à miner le moral des passionnés du vélo.

Deux parcours étaient au programme: le circuit du paysan, un 90 km de route dans le décor champêtre et bucolique de la Montérégie, et le Covey Hill, un exigeant trajet de 155 km qui, à mi-chemin, offre une montée s’étirant sur 8,4 km.

Cathy Lévesque, qui roulait pour la première fois dans la région, a bien aimé son expérience. «J’ai trouvé ça super beau. J’ai aimé le circuit et l’ambiance. C’est la première fois que je participe à ce genre de course où on roule en peloton et je risque fort de recommencer.»

Pour l’étape de 155 km, les Montréalais ont remporté les honneurs. Jérémie Fontanaud a été le premier à franchir la ligne d’arrivée avec un chrono de 4 h 49 min. Chez les femmes, Raphaëlle Côté est celle qui a fait le meilleur temps, soit 4 h 50.

Au 90 km, Michel Courval, de l’arrondissement de Verdun, a terminé en tête après 3 h 30 d’efforts. Chez les dames, Geneviève Dutil, de Bromont, n’était pas bien loin derrière et a franchi le fil quelques secondes plus tard.

Un succès

Le maire de Candiac, Normand Dyotte, qui a complété le circuit du paysan en 4 h 30, était satisfait du dénouement de la journée.

«On est super content de recevoir la Cyclo La Montréalaise. On a des infrastructures de qualité ici au parc André-J.-Côté et tout ce qui faut pour accueillir un événement semblable. Je pense qu’on a un bon partenariat avec l’organisation et on espère que ça va durer plusieurs années. Les gens sont heureux et ils ont passé une belle journée.»

Après plus d’un an de développement, Serge Arsenault et son équipe des Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal présentaient La Québécoise et La Montréalaise, les deux seules cyclosportives à se tenir en marge d’épreuves de l’Union cycliste internationale WorldTour en Amérique du Nord.