Photo : Patrick Roy et Nathan MacKinnon Crédit : Agence QMI

LNH

Roy sera patient avec MacKinnon

Publié | Mis à jour

Tous les papiers sont signés, Nathan MacKinnon peut maintenant se concentrer sur une seule chose : son premier camp d’entraînement dans la grande ligue.

À 17 ans, celui qui a eu l’honneur d’être appelé en premier au plus récent repêchage de la Ligue nationale, a très certainement un peu de pression sur les épaules. Et Patrick Roy le sait.

«Je sais qu’il est prêt, je l’ai assez vu jouer pour le savoir. Il faudra être patient au début, et lui laisser une chance de s’adapter, a indiqué Roy, qui amorcera sa toute première saison en tant qu’entraîneur-chef de l’Avalanche du Colorado.

«Je ne vais pas comparer les rangs juniors à la LNH, a-t-il poursuivi. Je vais lui laisser le temps de se sentir bien.»

MacKinnon est d’ailleurs conscient que sa première saison en tant que professionnel ne sera pas facile.

«Évidemment, ma première année sera difficile, mais je vais essayer de connaître autant de succès que possible», a indiqué celui qui a porté l’uniforme des Mooseheads de Halifax dans les rangs juniors pendant deux saisons.

MacKinnon retrouve Duchene

MacKinnon retrouvera à ses côtés un visage familier. Celui de Matt Duchene, avec qui il partage le même entraîneur durant la saison morte.

«Je suis sûr que je vais le côtoyer régulièrement cet été et j’espère, au cours de la prochaine décennie, a confié MacKinnon. Il est clairement une bonne personne et au moins, je vais connaître quelqu’un au camp d’entraînement.»

Une présence qui sera fort probablement rassurante pour MacKinnon. Les deux acolytes se sont rencontrés l’été dernier alors qu’ils s’entraînaient à Los Angeles et en Nouvelle-Écosse en vue de la saison 2012-2013.

«Il sait qu’il peut venir me voir s’il a des questions ou s’il a besoin d’aide pour s’ajuster au niveau de la ligue», a souligné Duchene.