Photo : Les nouveaux joueurs des Flyers ont rencontré les médias, mardi. Crédit : Flyers de Philadelphie

LNH

«Je veux gagner à Philadelphie» - Lecavalier

Publié | Mis à jour

Vincent Lecavalier a déjà remporté la coupe Stanley. Mais c’était il y a neuf ans, alors il souhaite ardemment la soulever à nouveau, dans son nouvel uniforme.

C’est donc avec son expérience que Lecavalier compte aider les Flyers de Philadelphie à mettre fin à leur disette de près de 40 ans.

Conférence de presse : 1re partie | 2e partie

«Je suis dans cette ligue depuis 14 ans et je vais définitivement tenter d’amener cette expérience ici, aider les jeunes qui n’ont jamais vécu cela», a dit le Québécois lors de la conférence de presse au cours de laquelle les Flyers ont présenté leurs nouvelles acquisitions : Lecavalier, le défenseur Mark Streit et le gardien Ray Emery.

Ce dernier en est à son deuxième passage avec les Flyers. Mais cette fois, il revient avec une bague de la coupe Stanley, puisqu’il était jusqu’à tout récemment gardien de but des Blackhawks.

«J’ai beaucoup appris à Chicago, où on avait vraiment un bel environnement de travail. On a aussi réussi à survivre à de l’adversité, comme lorsqu’on tirait de l’arrière 1-3 face aux Red Wings de Detroit en séries. Je vais essayer d’amener tout ça ici», a dit Emery, qui a joué à Philadelphie en 2009-2010.

«On veut gagner. On a déjà gagné la coupe alors on veut amener ça à Philadelphie», a renchéri Lecavalier, qui portera le numéro 40, puisque le 4 a été retiré en l’honneur de Barry Ashbee.

Optimisme

L’optimisme régnait lors de cette conférence de presse, autant du côté des nouveaux joueurs, que du directeur général, Paul Holmgren, et du président de l’équipe, Ed Snyder.

«On peut trouver beaucoup d’excuses pour la dernière saison, mais en fin de compte, on n’a pas fait les séries. Depuis, on a réussi à garder notre noyau intact et nos choix au repêchage. Ça fait longtemps que je n’ai pas été aussi excité, j’ai hâte à la prochaine saison. Je m’attends à de grandes choses», a dit Snyder.

Lecavalier et Streit croient aussi beaucoup au potentiel de leur nouvelle équipe.

«Ils ont de bons jeunes joueurs, comme Claude Giroux et Scott Hartnell – quoiqu’il n’est plus si jeune! – et c’est un bon marché de hockey, a noté Lecavalier.

«J’ai toujours trouvé que c’était difficile de jouer contre les Flyers et c’est pourquoi je voulais faire partie de cette équipe.»

«Il y a un bon mélange entre jeunes et vétérans, il y a talent, du courage chez les Flyers. J’avais besoin d’un nouveau départ et je suis heureux que ce soit ici», a dit Streit, qui a passé les quatre dernières saisons avec les Islanders de New York.

Holmgren est très satisfait de son équipe, surtout de sa profondeur au centre. «Avec Giroux, Lecavalier et Sean Couturier, je crois qu’on est très bien nantis.»

Emery plus mature

Emery avait connu une saison quelque peu cauchemardesque lors de son premier passage à Philadelphie. Il avait subi une grave blessure à une hanche, qui aurait pu mettre fin à sa carrière.

Il a d’ailleurs remercié l’organisation des Flyers pour tout le travail qu’elle a accompli afin de lui permettre de se remettre sur pied.

«À l’époque, j’avais compris en voyant le visage des dirigeants de l’équipe que c’était assez grave. Mais ils ont fait tous les efforts nécessaires pour que j’aie les meilleurs spécialistes. Ils m’ont envoyé un peu partout en Amérique pour que je participe à un traitement expérimental et ils ont sauvé ma hanche», a raconté Emery.

Cette fois, il est non seulement en santé, mais il est plus mature.

«Je suis plus vieux, ce qui est une bonne chose. Toute expérience, bonne ou mauvaise, est utile», a souligné le gardien, qui a affiché un incroyable dossier de 17-1-0 l’an dernier avec les Hawks.

«Regardez ses statistiques. Ray ne fait que gagner depuis qu’il est dans la ligue. Depuis qu’il est parti, on a eu toutes sortes de difficultés devant le filet. Si on avait eu Emery en finale (en 2010 contre les Blackhawks, NDLR), qui sait ce qui aurait pu arriver?», a souligné Holmgren.

Une chose est sûre, les Flyers voudront racheter leur saison 2012-2013. Ils ont terminé au 10e rang de l'Est, alors qu'ils aspiraient aux grands honneurs au début de la campagne.